MAGHREB
09/09/2015 07h:01 CET | Actualisé 09/09/2015 07h:12 CET

PHOTOS. Découvrez ces lieux abandonnés photographiés par une artiste polonaise

ANNA MIKA PHOTOGRAPHY

PHOTOGRAPHIE - Même dans vos cauchemars les plus terribles, vous n'avez jamais imaginé vous retrouver dans ces lieux abandonnés. Effrayants, ils sont comme figés dans le temps.

Anna Mika, une photographe polonaise est fascinée par les lieux oubliés des hommes. Elle pratique l'Urbex, une discipline qui consiste à visiter des endroits désaffectés, parfois difficiles d'accès.

Les explorateurs urbains prennent ensuite en photo leurs découvertes pour les partager sur Internet. Mais, en général, l'emplacement est gardé secret pour éviter l'arrivée importante de gens qui pourraient détériorer le lieu.

Mettre en lumière des lieux du passé

La jeune femme de 25 ans a expliqué à nos confrères du HuffPost américain que la plupart de ses clichés ont été réalisés dans des mines, hôpitaux, usines et des palais en Pologne, Allemagne, France et en République Tchèque.

Diplômée en histoire, elle s'est mise à chercher les bâtiments anciens autour de chez elle. Mais les endroits qu'elle préfère restent les hôpitaux: "Il s'agit d'un endroit où vous pouvez trouver des objets de l'hôpital encore en place comme des cartes de patients. J'aime quand les choses sont toujours là! Comme des meubles ou des photos".

Le but de son travail artistique est donc de "rappeler aux gens d'où ils viennent, l'histoire de leur ville, de leurs usines, de leurs mines de charbon. Ces endroits sont encore beaux — même s'ils ont presque disparu", a-t-elle expliqué au HuffPost.

Mais l'une des images les plus étonnantes prises par la Polonaise reste celle de l'Eglise St. George à Lukova en République Tchèque. On peut y apercevoir des fantômes terrifiants, vêtus de draps blancs. Simple montage ou réalité?

eglise st george


Il s'agit en fait de l'installation de Jakub Hadrava, un peintre local. Anna Mika a expliqué que cet artiste "avait fait ces œuvres pour sauver l'église. Les personnes qui viennent la visiter laissent toujours de l'argent pour sauver l'édifice de la démolition". Les fonds seront ainsi utilisés pour la rénovation.

La bâtisse a en effet été menacée de destruction lorsqu'en 1968, le toit s'est effondré durant une cérémonie funèbre entraînant la mort de 32 personnes.

Depuis le lieu saint a été délaissé par la population persuadée qu'il est hanté par les morts. Jakub a donc installé 32 fantômes pour rappeler l'événement tragique mais aussi pour inciter les touristes à visiter ce site.

Découvrez plus de photos d'Anna Mika:

Galerie photoLes lieux abandonnés les plus terrifiants Voyez les images


Lire aussi :• Ces photos d'asiles psychiatriques abandonnés font froid dans le dos

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.