ALGÉRIE
08/09/2015 05h:24 CET | Actualisé 08/09/2015 05h:39 CET

Turquie: 10 morts dans une attaque contre un bus de la police attribuée au PKK

Des villageois recouvrent de branchages le corps d'un soldat tué dans une attaque le 7 septembre 2015 à Hakkari dans la région de Daglica  © DICLE NEWS AGENCY/AFP -
afp
Des villageois recouvrent de branchages le corps d'un soldat tué dans une attaque le 7 septembre 2015 à Hakkari dans la région de Daglica © DICLE NEWS AGENCY/AFP -

Au moins dix policiers ont été tués mardi lors d'une attaque à l'explosif attribuée aux rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui a visé un de leur minibus dans la province d'Igdir, dans l'est de la Turquie, a-t-on appris de sources officielles. Le site Anatolia Turk News a donné un bilan d'au "moins douze policiers" tués dans l'attaque

Cette nouvelle embuscade intervient deux jours après la mort de 16 soldats dans une attaque dans le sud-est du pays, à la suite de laquelle l'aviation turque a mené une opération d'envergure contre les bases du PKK dans le nord de l'Irak.

Un engin explosif a explosé au passage du véhicule de la police alors qu'il circulait dans la région d'Aralik, aux confins des frontières de la Turquie avec l'Azerbaïdjan, l'Arménie et l'Iran, ont précisé à l'AFP des sources des services de sécurité. Trois policiers ont également été blessés lors de cette embuscade, ont-elles ajouté.

Cette nouvelle attaque intervient après une opération dimanche contre un convoi militaire dans la région montagneuse de Daglica (sud-est), qui s'est soldée par la mort de 16 soldats.

L'opération de Daglica est la plus meurtrière menée par le mouvement rebelle kurde depuis la reprise des affrontements entre l'armée et le PKK fin juillet, qui ont fait voler en éclats les discussions de paix engagées à l'automne 2012 pour mettre un terme à un conflit qui a fait quelque 40.000 morts depuis 1984.

L'aviation turque a mené en représailles de nombreuses frappes aériennes contre les principales bases du PKK dans le nord de l'Irak, selon l'agence de presse gouvernementale Anatolie. Le Premier ministre islamo-conservateur turc Ahmet Davutoglu a promis lundi d'éradiquer le PKK.

LIRE AUSSI:La Turquie mène la guerre contre le PKK dans le nord de l'Irak et annonce avoir "tué entre 35 et 40 terroristes"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.