ALGÉRIE
07/09/2015 09h:12 CET | Actualisé 07/09/2015 09h:52 CET

Pour sécuriser leurs correspondances, les ambassades algériennes ne peuvent plus utiliser les emails

DR

Les correspondances officielles par email ont été interdites dans les ambassades algériennes à l'étranger, a révélé une source diplomatique au quotidien El Khabar dans son édition du 7 septembre. Afin d'éviter les fuites et les piratages et de renforcer la confidentialité des missions diplomatiques, de nouvelles mesures de sécurité ont également été adoptées.

Les fuites récentes sur le site Wikileaks, dont des dizaines de milliers de documents provenant des ambassades saoudiennes, ont poussé les représentations diplomatiques à revoir la sécurisation de leurs correspondances. Le ministère algérien des Affaires étrangères, ajoute la même source, a investi "des millions de dollars" pour acquérir un système de sécurité complexe.

Plusieurs pays, ajoute le quotidien, ont informé le ministère des nouvelles mesures de sécurité, adoptées suite à la fuite de documents confidentiels saoudiens sur Wikileaks, pour éviter de nouveaux piratages.

Le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a personnellement supervisé le changement du système de sécurisation des documents et des correspondances des ambassades algériennes, a également indiqué la source d'El Khabar.

En plus de l'interdiction des correspondances officielles par email dans les ambassades, tous les terminaux des missions diplomatiques doivent être examinés périodiquement par un service de sécurité spécialisé. Ce service, ajoute le quotidien, a scanné les ordinateurs des ambassades en juillet 2015.

L'utilisation des appareils électroniques et la connexion à internet sont également soumises à des contrôles strictes, conclut El Khabar.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.