ALGÉRIE
05/09/2015 04h:13 CET | Actualisé 05/09/2015 04h:13 CET

La jeune réfugiée palestinienne en larmes devant Angela Merkel obtient un titre de séjour

Une jeune réfugiée qui avait fondu en larmes à la télévision devant la chancelière allemande, Angela Merkel, a reçu vendredi un titre de séjour "pour raisons humanitaires", a indiqué dans un communiqué la ville de Rostock, où la jeune fille réside.

"Avec l'accord de l'avocat de la famille, la ville de Rostock annonce que Reem et son père ont reçu aujourd'hui pour la première fois un titre de séjour pour 'raisons humanitaires'", affirme le communiqué.

"Ce titre de séjour est valable jusqu'en mars 2016", est-il souligné. Et même si les autres membres de la famille restent sous un autre statut, plus précaire ('Duldung' qui signifie que leur séjour est 'toléré'), "la famille peut rester ensemble et aucun refoulement n'aura lieu", est-il précisé.

"Je me réjouis que nous ayions pu, dans le cadre des exigences légales, posé ainsi des jalons supplémentaires pour offrir (à Reem) de bonnes perspectives", a déclaré l'adjoint au maire de Rostock en charge des Finances et de l'administration, Chris Müller. "Reem est un exemple d'intégration réussie dans notre ville", a-t-il ajouté.

"La politique, c'est parfois dur"

A la mi-juillet, Angela Merkel était apparue embarrassée lors d'un débat retransmis à la télévision où elle avait été confrontée à cette jeune Palestinienne privée de droit d'asile.

L'adolescente de 14 ans avait expliqué dans un allemand parfait que sa famille était en passe de devoir retourner au Liban, pays qu'elle avait quitté pour venir en Allemagne, il y a quatre ans.

"La politique, c'est parfois dur", avait répondu la chancelière. "Tu sais aussi que dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban, ils sont des milliers et des milliers". "Si nous disons maintenant: 'Vous pouvez tous venir' (...), nous ne pouvons y arriver, nous sommes face à un dilemme", avait affirmé Mme Merkel, avant de s'interrompre en voyant la jeune fille pleurer.

La dirigeante avait alors tenté de la consoler. Certains médias et internautes avaient jugé son attitude maladroite, alors que d'autres avaient salué sa franchise.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.