MAROC
03/09/2015 07h:20 CET | Actualisé 04/09/2015 14h:25 CET

Des supporters du Wydad de Casablanca saccagent la gare de Salé après la défaite de leur club face au KAC de Kénitra

Des hooligans saccagent la gare de Salé
DR
Des hooligans saccagent la gare de Salé

VANDALISME - Les supporters du Wydad de Casablanca ne semblent pas avoir digéré la défaite de leur club, hier mercredi 2 septembre, face au KAC de Kénitra. Dès la fin du match, les actes de hooliganisme se sont multipliés aux abords du Stade Abou Bakr Ammar de Salé qui a accueilli les deux équipes.

Des dizaines de supporters excités ont terrorisé la population du quartier de Bettana où se trouve le stade. Les voitures qui devaient traverser le périmètre de l’équipement sportif ont dû rebrousser chemin. Les piétons apeurés ont quant à eux été obligés de se réfugier dans les boutiques et les cafés pendant que les hooligans saccageaient tout sur leur passage et jetaient des pierres sur les passants. Pendant ce temps là, les agents de l’ordre semblaient dépassés par les évènements.

Les actes de vandalisme se sont poursuivis à la gare de Salé dont les baies vitrées ont été brisées par les supporters en colère qui se sont également attaqués aux voyageurs.

Présent à la gare de Ain Sbaa à Casablanca au moment des faits, un confrère journaliste nous a confié que "les agents de l’ONCF, épaulés par la police, ont vidé les quais et demandé aux voyageurs de s’abriter dans l’enceinte de la gare, pour éviter tout contact avec les hooligans acheminés par le train".

Les actes de violence après les matchs de foot sont devenus monnaie courante au Maroc. Dans certains cas, les répercutions sont graves: un homme d’une cinquantaine d’année a, en effet, été tué en mars dernier après avoir été atteint par un fumigène en marge d’une rencontre de football entre l’OCK de Khouribga et le Raja de Casablanca.