ALGÉRIE
03/09/2015 15h:24 CET | Actualisé 05/09/2015 15h:40 CET

Les 13e Rencontres cinématographiques de Béjaïa ouvrent samedi avec 33 films en avant-première algérienne

RC Béjaïa 2015

Les Rencontres cinématographiques de Béjaïa (RCB) reviennent pour une 13e édition du samedi 5 au vendredi 11 septembre, avec une programmation inédite en Algérie comptant 33 avant-premières nationales sur les 35 films et documentaires au programme.

"Contre-pouvoirs" de Malek Bensmaïl, "Histoire de Judas" de Rabah Ameur Zaïmèche, "10 949 femmes" de Nassima Guessoum, "Bla cinéma" de Lamine Ammar-Khodja figurent notamment parmi la sélection de 2015, dévoilée lundi lors d’une conférence de presse tenue à la cinémathèque d’Alger.

"Le choix a été difficile", a confié la responsable artistique Laila Aoudj qui a reçu entre 320 et 330 films cette année soit plus du double de l’an dernier.

Créées en 2013 par l’association Project’heurts, les Rencontres cinématographiques de Béjaïa poursuivent toujours le même objectif à savoir être "un espace d’échanges et de débats du cinéma algérien et du cinéma en général" où "le public est sollicité", a rappelé le directeur des Rencontres Abdenour Hochiche.

Toutes les projections sont ainsi suivies de débats avec les réalisateurs dont 80% seront présents aux 13e RCB. Des cafés-cinés sont aussi prévus les matinées du 7 et 8 septembre ainsi qu’une master-class avec Malek Bensmaïl jeudi 10 et une table-ronde autour du cinéma africain vendredi 11.

prog 13e rcb

Rôle pédagogique

Cette année, le théâtre régional Malek Bouguermouh sera le cœur des Rencontres ont précisé les organisateurs tout en signalant que les films seront reprojetés les matinées à la Cinémathèque.

Le théâtre accueillera notamment l’exposition collective de photographies "Chawari3" déjà présentée à Alger en février à "la Baignoire" .

"L’idée est de faire dialoguer différents arts entre eux, en l’occurrence la photographie et le cinéma, cette année", a expliqué Abdenour Hochiche. Les jeunes photographes de "Chawari3" rencontreront ainsi le public et les directeurs de photographies des films.

affiche béjaïa

La photo de l’affiche est de Bruno Hadjith qui a gracieusement cédé ses droits aux RCB. Ce photographe familier de l’Algérie et en particulier du Sud a réalisé le documentaire AT(H)ome qui traite des conséquences des essais nucléaires français dans le Sahara.

LIRE AUSSI:Retours à Mertoutek, village martyr du Sahara, décimé par la bombe nucléaire française (PHOTOS)

Autre nouveauté de l’édition 2015: le lancement du "Béjaïa film Laboratoire", un espace pédagogique qui se tiendra pendant les Rencontres du 6 au 8 septembre.

Toujours dans le cadre des Rencontres, se tiendra l’atelier Côte Courts Maghreb qui accompagne de jeunes réalisateurs maghrébins dans le développement de l’écriture d’un scénario de court-métrage de fiction.

Cette année trois Marocains, deux Tunisiens et deux Algériens (Amel Blidi et Mohamed Yargui) participeront à l’atelier qui sera encadré par Meriem Hamidat et Jean-Pierre Morrillon.

SUR LES BLOGS: La lente agonie du cinéma algérien

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.