ALGÉRIE
02/09/2015 15h:04 CET | Actualisé 02/09/2015 15h:24 CET

Les Oranais, comblés, attendent beaucoup des Jeux méditerranéens de 2021

Facebook/Oran se prend en photo

Depuis l’annonce de la candidature victorieuse d’Oran pour l’organisation des Jeux méditerranéens 2021, jeudi dernier, l’heure est à la bonne humeur dans les rues oranaises. Si la nouvelle a réjoui tous les habitants, elle a particulièrement enchantée les Oranais liés au secteur touristique.

“C’est une excellente nouvelle, nous sommes très, très contents”. Au lendemain du vote du comité international des Jeux méditerranéens en faveur d’Oran plutôt que Sfax (Tunisie), Karim Cherif, PDG du groupe hôtelier Eden, ne cache pas sa joie.

Fils d’une famille industrielle de la région, cet Oranais de naissance se félicite avant tout pour sa ville “qui va gagner en plus-value”. “Avec presque 3000 athlètes et 24 nations, les Jeux méditerranéens vont permettre d’arrimer Oran comme une vraie métropole méditerranéenne”, commente le PDG d’Eden Groupe.

Pour cela Oran a commencé à se doter des infrastructures dignes d’un carrefour maritime et cette modernisation devrait s’accélérer avec les Jeux méditerranéens.

Une nouvelle aérogare devrait être inaugurée dans les deux prochaines années, les infrastructures portuaires sont en phase d’agrandissement pour atteindre un triplement du port commercial et un projet de rocade de 30 kms est en cours de construction, énonce Karim Cherif.

Pour accueillir les sports nautiques de la compétition, un nouveau port de plaisance devra aussi être construit, souligne l’homme d’affaires oranais âgé de 48 ans.

LIRE AUSSI:Jeux Méditerranéens-2021 : Oran "prête" à accueillir l'événement

Pleine confiance

Mais l’accueil des Jeux méditerranéens est aussi une bonne nouvelle économique pour ce professionnel de l’hôtellerie dont le groupe détient six hôtels dont quatre à Oran. “Ça incite à l’optimisme", souligne Karim Cherif qui a dirigé la Fédération nationale des hôteliers algériens de 2012 à 2014.

Comptant sur les répercussions touristiques de la manifestation, les investissements dans le secteur devraient se multiplier. Le PDG d'Eden Groupe confie d’ailleurs avoir monté un dossier pour un hôtel Eden au cœur d’Oran, conforté par l’accueil des Jeux méditerranéens. Le groupe étudie aussi un projet de galerie marchande.

Oran, première ville touristique d’Algérie

Avec plus de 170 hôtels et une capacité de 16 000 lits, Oran est la première ville algérienne en termes de parc hôtelier devant Alger. Elle est aussi la ville d’Algérie qui reçoit le plus d’estivants.

Lifting

"El Bahia a 6 ans pour se faire belle", résume Fayçal Rezkallah, ravi de la nouvelle. Pour cet Oranais de 35 ans, photographe très engagé dans la vie associative à travers l’association photographique "I shot Oran" fondée en 2012 et les Nomades algériens, les Jeux méditerranéens sont une bonne opportunité pour impulser des activités culturelles.

"Nous comptons bien prendre part à cet évènement important pour Oran", commente le jeune homme qui dit d’abord "savourer la bonne nouvelle": "Mais maintenant c'est un peu trop tôt à mon sens pour commencer à parler de choses concrètes".

LIRE AUSSI:JM-2021: "l'Algérie n'a dépensé que 100.000 euros pour la promotion de la candidature d'Oran"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.