MAROC
01/09/2015 08h:09 CET | Actualisé 01/09/2015 08h:13 CET

Immatriculation: Les triporteurs ont jusqu'au 30 octobre pour se mettre en règle

Immatriculation: Fin de l'anarchie des trois-roues?
DR
Immatriculation: Fin de l'anarchie des trois-roues?

ROUTES - Les usagers de triporteurs ont jusqu’au 30 octobre pour se mettre en règle en immatriculant leurs véhicules. Passé cette date, ils seront pénalisés. C'est ce qu'indique Mustapha Baba, conseiller auprès du ministre de l’Équipement et du transport, joint par le HuffPost Maroc.

Et pour cause, ces véhicules s’inscrivent en dehors du cadre légal, puisqu’ils sont enregistrés dans la catégorie des moteurs d’une capacité de moins de 50 centimètres cubes. Autrement dit, ces gros engins sont assimilés aux simples petites motocyclettes à deux roues.

Des trois-roues au service des supporters

Cette mesure n’est qu’une première étape pour mettre fin à l’anarchie des triporteurs. Alors que ces tricycles sont uniquement destinés au commerce, les propriétaires n’hésitent pas à transporter des personnes, notamment durant les matchs de football, ce qui constitue une source d’accidents, parfois mortels, particulièrement dans le milieu urbain.

Les ventes de ces engins à trois roues ont d'ailleurs explosé ces dernières années, dopées par les commandes faites dans le cadre de l’Initiative nationale de développement humain (INDH) pour permettre aux personnes à revenus limités d’améliorer leurs conditions de vie. Selon les estimations des professionnels, il existe plus de 100.000 triporteurs au Maroc.

Une réglementation plus stricte

Début 2015, le ministère de l’Equipement et du transport a publié un texte de loi pour mettre à niveau le code de la route. Parmi les propositions, une réglementation plus stricte pour les triporteurs, qui définit notamment leurs spécificités techniques et le type de permis pour les trois-roues.

LIRE AUSSI:

Aziz Rebbah souhaite amender le code de la route