MAGHREB
01/09/2015 08h:56 CET | Actualisé 11/09/2015 07h:29 CET

Tunisie - "J'ai acheté un livre et toi, c'est pour quand?": Un évènement pour venir en aide aux bouquinistes de Dabbaghine

Bouquiniste au Dabbaghine
Mourad Ben Cheikh Ahmed/Facebook
Bouquiniste au Dabbaghine

Il faut sauver les bouquinistes de Dabbaghine! Pourquoi? Parce qu'ils sont menacés de disparition à cause de l'occupation des trottoirs par les vendeurs de marchandises chinoises et que la lecture n'est pas le sport préféré des tunisiens.

Selon un sondage réalisé par Emrhod Consulting, paru le 2 avril 2015, 79% de Tunisiens ne possèdent pas de livres autre que le Coran ou des magazines, 8% seulement ont acheté un livre pendant ces 12 derniers mois et 81% n'ont lu aucun livre en entier lors de cette même période (en dehors du Coran). Des chiffres accablants qui reflètent le désintérêt des Tunisiens pour la lecture.

LIRE AUSSI:Tunisie: La Foire du livre, un engouement populaire qui cache un secteur en crise

Si la crise du livre frappe les librairies, la survie du secteur littéraire est d'autant plus rude pour les bouquinistes cachés dans les rues de Tunis.

Le Médina Book Club a décidé d’organiser un évènement dont la finalité première serait de venir en aide aux bouquinistes de Dabbaghine. “J’ai acheté un livre et toi, c'est pour quand?” est une initiative voulant remettre le livre au goût du jour. Et si elle permet aux intemporelles chambres remplies de livres du sol au plafond de ne pas mettre la clé sous la porte, on ne peut que saluer.

Leila Bezzine, fondatrice du Medina Book Club assure que dorénavant les participants au club de lecture iront mensuellement acheter des livres chez les bouquinistes.

“Certains bouquinistes avec qui j’interagis me disent ne plus pouvoir vivre de ce métier”, raconte-t-elle au HuffPost Tunisie.

L’idée est simple: le 12 septembre, vous devez rejoindre le café El Enba à 8h30 pour ensuite faire un détour du côté de la rue Dabbaghine et flâner tout en choisissant un livre: des Balzac pour les amoureux du réalisme, des Flaubert, et si vous êtes chanceux, vous tomberez sur Les Poèmes à Lou d’Appollinaire... Fitzgerald et son Tender is the night ou un recueil de Darwich caché par un Mâalouf.

Mot d’ordre: Enivrez-vous de littérature à petit prix!

LIRE AUSSI:Tunisie: Portrait de Hamza Malek, un étudiant en droit devenu bouquiniste à Dabbaghine

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.