01/09/2015 06h:14 CET | Actualisé 01/09/2015 06h:14 CET

CFC News: La semaine économique et financière au lundi 31 Août 2015

FINANCE - Signature de contrats, acquisitions et conquête de nouveaux marchés: Tour d’horizon de l’actualité économique et financière du continent africain s’achevant ce lundi 31 Août 2015.

Dangote signe un contrat de 4 milliards de dollars avec le chinois Sinoma

Le groupe nigérian Dangote Cement Nigeria a annoncé, le 26 août dernier, qu’il allait signer des contrats d’une valeur globale de 4,34 milliards de dollars avec la société chinoise Sinoma International Engineering Co, pour la construction de nouvelles usines dans huit pays en Afrique et en Asie.

Les nouvelles cimenteries seront construites au Cameroun, en Ethiopie, au Kenya, au Mali, au Niger, au Sénégal, en Zambie et au Népal, a précisé le directeur général du groupe, Edwin Devakumar. Selon lui, cela permettrait d’augmenter de 25 millions de tonnes la capacité de production existante de Dangote Cement, qui s’élève à près de 50 millions de tonnes aujourd’hui.

Pour rappel, Dangote Cement est une branche du conglomérat nigérian Dangote Group, également présent dans l’agroalimentaire, la logistique et l’immobilier, dirigé par Aliko Dangote, première fortune d’Afrique selon le magazine américain Forbes.

L’Africaine des Assurances va acquérir SAFA en Côte d’Ivoire

L’Africaine des Assurances a lancé une offre pour prendre le contrôle de la compagnie ivoirienne Solidarité africaine d’assurances (SAFA Assurances). Spécialisée dans les dommages et la protection des biens avec des produits incendie, accidents et risques divers (IARD), l’Africaine des Assurances est leader de ce marché au Bénin. La transaction devrait porter sur plus de 20 millions d’euros.

La Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA), le régulateur panafricain du secteur, aurait déjà entériné et validé l’opération qui attend désormais l’agrément et la signature de Kaba Nialé, ministre auprès du Premier ministre ivoirien, chargée de l’Économie et des Finances.

Créé en 1998, L’Africaine des Assurances dispose d’un capital de 20 millions de F CFA, détenu majoritairement par des opérateurs économiques et privés béninois, aux côtés notamment de l’État béninois, de la compagnie panafricaine d’assurances et de réassurances Cica-Re et de United Bank of Africa. En 2014, l’assureur basé à Cotonou a réalisé un chiffre d’affaires de 9,752 milliards de F CFA (13,2 millions d’euros), pour un bénéfice de 971 millions de F CFA.

Zimbabwe : Econet Wireless annonce le retour à la stabilité de ses dépenses

Le président directeur général de l’opérateur de téléphonie mobile Econet Wireless, Douglas Mboweni, a annoncé le retour à la stabilité dans les dépenses de l’entreprise.

La filiale zimbabwéenne du groupe Econet Wireless a en effet réalisé des économies de 70 millions de dollar en trois mois seulement. Selon le patron de l’entreprise, l’atteinte de ce résultat découle de la réduction de 20% des salaires des employés, une réduction de 25% de son capital investissement et une demande de réduction de prix de 15% à ses fournisseurs.

"Nous, en tant que société, avons opté pour une coupe de tous les salaires de 20% plutôt que d'entreprendre un vaste programme de licenciement. Nous l’avons fait après des consultations approfondies et l’obtention du consentement de la majorité de notre personnel. Le petit nombre de personnes que nous avons libéré (46 Ndlr) l’a été dans le cadre d'autres questions liées à leurs obligations contractuelles que je ne suis pas libre de commenter", a déclaré Douglas Mboweni.

Cette coupe de salaire aurait provoqué plus de peur que de mal, en effet, l’impact a été minime étant donné que le Zimbabwe utilise principalement le dollar américain et que la majorité de ses produits de consommation sont importés d'Afrique du Sud dont la monnaie a connu une forte chute de valeur face au dollar. Le pouvoir d’achat des employés est resté stable, en somme.

Maroc: AMIFA ouvre au Mali et en Côte d’Ivoire

La banque centrale populaire marocaine (BCP), via sa filiale l’Atlantic Microfinance for Arica (AMIFA), va à la conquête du marché ouest africain, ouvrant au Mali et en Côte d’ivoire, à partir du mois de septembre prochain.

AMIFA ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le Sénégal, la Guinée et le Gabon sont dans le viseur également. Dans ce dernier pays, le dossier d’agrément est en cours de validation.

AMIFA, dotée d’un capital de 10 millions de dirhams et entièrement contrôlée par la Banque Centrale Populaire (BCP), a pour objet la création, la gestion et l’animation des Institutions de microfinance (IMF) créées par elle-même, ou celles dont elle détient le contrôle dans les pays africains. Pour rappel, au Maroc les organismes de micro finances ne collectent pas de dépôts des clients contrairement à l’Afrique subsaharienne. Une possibilité que compte exploiter la filiale de la banque populaire pour diversifier ses produits.

LIRE AUSSI