MAGHREB
31/08/2015 14h:21 CET | Actualisé 31/08/2015 14h:25 CET

La Tunisie est le 113ème pays le plus libre au monde d'après Human Freedom Index

Tag sur un mur à Tunis
taimambi/Flickr
Tag sur un mur à Tunis

En 2012, et malgré une révolution, la Tunisie ne réussissait toujours pas à se hisser parmi les pays les plus libres de la planète. Dans un rapport publié en août 2015, plusieurs organisations dont le Cato Institute et le Fraser Institute ont établi un "Human Freedom Index" en classant 152 pays selon le niveau de libertés personnelles, civiles et économiques dont bénéficient leurs citoyens.

Le rapport Human Freedom Index traite de données collectées en 2012. Il englobe 152 pays et 17 régions. Chacun de ces pays est noté entre 0 et 10, tout en sachant que 10 représente le point culminant en matière de libertés.

Plus de 70 indicateurs ont été pris en compte afin d'établir ce classement tels que l’application de la loi, la sécurité, la mainmise de l’Etat sur les médias ou encore les libertés relatives à la communauté homosexuelle.

La Tunisie perd quatre places

A la 113ème position (avec un coefficient de 6,3) en 2012, la Tunisie perdrait ainsi quatre places par rapport à 2011 mais en gagnerait sept par rapport à 2010, dernière année du règne de Ben Ali avant le déclenchement de la révolution.

Bien qu’elle afficherait un sans faute en terme de libre circulation des femmes et de droit parental, certaines libertés personnelles sont entravées, telles que la liberté des homosexuels ou encore l’autonomie des organisations religieuses.

La Tunisie, pays le plus libre du Maghreb?

Le classement Human Freedom Index inclut l'Afrique du Nord à la région du Moyen-Orient. La région MENA obtient donc la 15ème place du classement régional. Seules l'Afrique Sub-Saharienne et l'Asie du Sud seraient moins libres.

Sur le plan maghrébin, le Maroc (situé à la 121ème place) et l'Algérie (située à la 146ème place!) se positionnent en bas du classement.

En comparant les données relatives à l'application des lois dans les trois pays maghrébins, la Tunisie est en tête avec un coefficient de 4,8. Contrairement à l'Algérie qui n'obtient qu'un 4. Le Maroc clôt la marche avec un 3,7.

En matière de religion, critère incluant la liberté de créer des organisations religieuses et leur autonomie vis-à-vis de l'Etat, la Tunisie et l'Algérie ont un coefficient de 3,8. Tandis que le Maroc n'en est qu'à 2,5.

Même cas de figure pour la liberté de la presse et l'accès à l'information. La Tunisie et l'Algérie sont une fois de plus ex aequo avec un coefficient de 6,7. Le Maroc, quant à lui, n'est pas loin, puisque son coefficient est de 6,5.

Pour ce qui est de la région MENA, des pays comme le Liban (87ème place) et le Kuwait (97ème place) devancent la Tunisie. L'Egypte fait figure de mauvais élève en se classant à la 136ème position.

Hong Kong en tête, l'Iran à la traine

Si Hong Kong (avec un indice de 9,04) est à la tête du classement par pays. Les pays scandinaves se succèdent dans les vingt premiers, notamment grâce à leurs lois avant-gardistes en matière de libertés personnelles et économiques.

La région sud asiatique, de part la précarité de leur situation économique, est en bas du classement. L'avant-dernier pays du classement est la Birmanie, où les Rohingyas sont la communauté musulmane la plus persécutée au monde.

Le Yémen, le Zimbabwé, le Congo et l'Iran sont derniers du classement par pays.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.