MAROC
31/08/2015 13h:50 CET | Actualisé 01/09/2015 11h:19 CET

"Starve your dog": Le nouveau film de Hicham Lasri sélectionné au Festival international du film de Toronto (TRAILER)

FICTION - Hicham Lasri a la cote dans les festivals étrangers. Après “The Sea is behind" présenté à la Berlinale en février, "Starve your dog" ("Affame ton chien"), le dernier film du réalisateur marocain, a été sélectionné par le prestigieux Festival international du film de Toronto (TIFF), qui se tiendra du 10 au 20 septembre.

Ce quatrième long métrage revient sur un personnage haut en couleur du règne de Hassan II: l'homme fort et bras droit du défunt roi, Driss Basri, un des symboles des années de plomb, décédé en 2007 après avoir été déchu de ses fonctions par Mohammed VI en 1999.

Mais s'il n'était pas mort? C'est le point de départ de "Starve your dog", qui fait revivre l'ancien ministre de l'Intérieur (interprété par Benaissa El Jirari) qui fait son come-back devant les caméras d'une équipe de tournage après quinze années passées dans l'ombre.

En attendant Basri...

Dans un vieux studio de télévision, les journalistes attendent de filmer l'interview que leur directrice Rita (Latefa Ahrrare) présente comme "l'entretien de leur vie". Dans ce huis clos qui se déroule pendant le dernier jour de ramadan, les heures passent et les différents personnages, qui attendent l'ancien homme politique "comme on attend Godot", réapprennent à se connaître et se chamaillent après des années de séparation.

"Le film a un côté théâtral, où l'attente de Driss Basri, comme celle de Godot dans la pièce de Samuel Beckett, agit comme un révélateur sur un microcosme qui représente le Maroc", nous confie Hicham Lasri.

"J'ai cherché à montrer comment une époque, celle des années de plomb, que l'on pense finie et enterrée, occupe encore les consciences et les schémas de pensée", explique le réalisateur, qui souhaite raconter l'histoire d'un "Maroc imaginaire, un Maroc vu de trop près par les enfants illégitimes des troubles sociétaux de ces vingt dernières années".

"J'ai également mis l'accent sur la curiosité morbide des personnages qui attendent les révélations fracassantes de l'ancien ministre, comme une course effrénée vers le sensationnel à laquelle se livrent tous les jours nos médias", ajoute le réalisateur.

"Ecrit tout en finesse, superbement filmé et dans un style bien cousu, le film "Starve your dog" est une oeuvre à petit budget pleine d'amour et chargée politiquement", écrit le Festival de Toronto sur son site. Le film sera projeté le 12, 14 et 20 septembre au Canada.

Au Maroc, la date de projection n'est pas annoncée pour le moment. Le précédent film de Hicham Lasri, "The sea is behind" ("Al bahr min ouaraikoum"), actuellement projeté au MoMa à New-York, sera, lui, dans nos salles en octobre.

LIRE AUSSI: "The Sea is behind" de Hicham Lasri: Une tragi-comédie hors du temps