MAROC
31/08/2015 07h:48 CET | Actualisé 31/08/2015 07h:49 CET

Badr Hari en opération séduction dans la prison de Kenitra et dans un orphelinat (EN IMAGES)

PEOPLE - Le champion de kickboxing néerlandais d’origine marocaine était en déplacement à Kenitra la semaine dernière afin de fêter sa dernière victoire.

Dans une vidéo publiée par Hespress, on voit Badr Hari s’adresser aux détenus de la prison de Kenitra, leur expliquant que lui-même a connu cette épreuve mais qu’il fallait "se relever et continuer", indiquant qu’il en était sorti "plus fort".

Le boxeur avait purgé huit mois de prison en 2012 pour coups et blessures volontaires sur l’homme d’affaires Koen Everink, après un incident dans une boîte de nuit d'Amsterdam.

Sur Facebook, le boxeur a également partagé une photo de lui avec les enfants de l’orphelinat de Kenitra. "Cela m’a fait tellement plaisir de célébrer ma victoire à l’orphelinat aux côtés du wali et de ces merveilleux enfants qui m’inspirent chaque jour avec leur regard positif et innocent sur la vie. Ce sont eux les vrais combattants. Qu’Allah les protège!", a-t-il écrit sur sa page.

I had so much fun celebrating my last victory at the orphanage of Kenitra along with the governor wali and these amazing...

Posted by Badr Hari on samedi 29 août 2015

Badr Hari avait remporté une victoire le 22 août face à un autre kickboxeur d’origine néerlandaise, Ismael Londt, lors d’un combat à Grozny, en Tchétchénie.

LIRE AUSSI: