ALGÉRIE
30/08/2015 10h:02 CET | Actualisé 30/08/2015 10h:02 CET

Les salaires ne seront pas concernés par la rationalisation des dépenses publiques, selon Benkhalfa

Radio Algérienne

La réduction des dépenses budgétaires de l’Etat annoncée pour 2016 ne va pas toucher les salaires des travailleurs, a affirmé, hier à Alger, le ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, dont les déclarations ont été rapportées par l’agence Algérie Presse Service (APS).

Ces déclarations, pour rappel, interviennent en commentaire des interrogations sur l’impact concret de la baisse des dépenses publiques de 9% en 2016 annoncée le jour même par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal..

"Nous parlons de redéploiement (des ressources). Pour aller à la rigueur dans le budget, il faut passer par l’amélioration de la productivité", a Abderrahmane Benkhalfa à des questions de journalistes. Ce redéploiement des ressources consiste, a-t-il ajouté, à "exploiter les foyers de production qui ne sont pas exploités' et qu'il s'agira d'optimiser les ressources.

Pour le ministre des Finances, cité par l’APS, l’Algérie est "loin de la crise" et sa marge de manœuvre lui permet de faire face à la baisse des revenus des hydrocarbures, ce qui, toutefois, ne la dispense pas, selon lui, d’accélérer les "réformes économiques".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.