ALGÉRIE
29/08/2015 10h:33 CET | Actualisé 29/08/2015 10h:42 CET

Ghardaïa: 200 familles déplacées reviennent à leurs foyers sous la supervision de l'armée

Des familles déplacées par les violences reviennent à leurs foyers: est-ce l'apaisement?
dr
Des familles déplacées par les violences reviennent à leurs foyers: est-ce l'apaisement?

Deux cent familles qui ont quitté leurs foyers depuis plus d'une année et demi dans plusieurs quartiers de la ville de Ghardaïa ont fait un retour au bercail sous la supervision des responsables de l'armée en charge du rétablissement de l'ordre à Ghardaïa, rapporte samedi le journal El Khabar.

Les responsables sécuritaires se sont engagés à assurer la protection des familles qui décident de retourner dans leurs foyers et de répondre avec vigueur à toute tentative d'agression. Un engagement qui, indique le journal, a convaincu de nombreuses familles dont les maisons ont été l'objet de dégradations et de pillages à revenir chez eux.

Le calme qui règne à Ghardaïa après la décision de confier la supervision du rétablissement de l'ordre à l'armée a également favorisé ce mouvement de retour des déplacés. Quelques 400 familles sont revenues à leurs foyers jusqu'à présent.

Le commandant militaire en charge du rétablissement de l'ordre public a demandé la mise en place d'une commission composée de représentants des services de sécurité, de cadres de l’administration locale et des élus pour encadrer et superviser le retour des familles déplacées à leurs foyers.

LIRE AUSSI :

Violences à Ghardaïa : la "défaillance" de l'Etat est "flagrante" selon la LADDH

Ghardaïa : Mohamed Aïssa met en cause des salafistes extrémistes liés à l'école yéménite de Dammaj

L'anthropologue Ahmed Ben Naoum dénonce un mensonge "construit": le conflit à Ghardaïa n'est pas ethnique

Selon un responsable à la wilaya de Ghardaïa cité par le journal, les familles qui décident de retourner dans leurs foyers vont bénéficier d'aides matérielles pour réhabiliter les maisons incendiés et dévastées, le commandement militaire en chargé de l'opération de rétablissement de l'ordre s'étant engagés à assurer le retour des familles déplacées et des commerçants dont les locaux ont été dévastés dans les violences.

Mais, indique El Khabar, des familles concernées disent que le montant de l'aide dégagée par l'Etat est négligeable en comparaison des pertes subies. Quelques 700 maisons ont été dévastées et pillées à Ghardaïa. Des dégâts importants ont été enregistrés également dans d'autres localités de la wilaya.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.