MAROC
29/08/2015 10h:00 CET | Actualisé 30/11/2015 11h:10 CET

COP21, immigration et jeunesse au menu de l'inauguration du NYFA 2015 (VIDÉO)

AFRIQUE - Organisée sous la houlette de Richard Attias, la quatrième édition du New York Forum Africa a réuni sommités du monde des affaires et de la finance, de membres de gouvernements et de chefs d’État dans la capitale gabonaise.

A l’occasion de la cérémonie officielle d’ouverture du Forum, vendredi 28 Août, avec la présence remarquée du Président Ivoirien Alassane Ouattara, de la ministre française de l'Écologie, Ségolène Royal ainsi que de Naglaa El Ehwany, Ministre égyptienne de la Coopération Internationale, ce sont plusieurs thématiques clés qui ont été abordées, donnant le ton de cette quatrième édition placée sous le thème "Investir dans l’Energie du Continent". Objectif COP21 et immigration ont été au centre même des discussions de cette cérémonie, sans oublier la question de la jeunesse.

A cette occasion, le président gabonais Ali Bongo a appelé à la tenue d’un sommet Europe-Afrique sur les migrants. Face aux séries de naufrages de migrants tentant de franchir la Mer Méditerranée au péril de leur vie, le président du Gabon a déclaré que "L’Europe ne peut pas trouver la solution seule", appelant ainsi à associer les pays de départ des migrants. Un sommet qui se tiendra en Novembre prochain à Malte, a indiqué au président, Ségolène Royal venue représenter la France au NYFA 2015 et qui n’a pas manqué d’évoquer le cas des "réfugiés climatiques qui constituent deux tiers des migrants".

Toujours sur la question des migrants, le président ivoirien Alassane Ouattara a pour sa part insisté sur la question de la paix "élément central au regard de la migration", a-t-il indiqué après avoir évoqué le cas de la Libye et de la Syrie. "En Afrique nous avons la responsabilité d’avoir une meilleure gouvernance", a par ailleurs ajouté le président ivoirien. La problématique du changement climatique a également été abordée lors des discours à Libreville a quelques mois de la Conférence sur le climat COP21 organisée à Paris à partir du 30 novembre prochain. "Paris ne doit pas échouer", a ainsi prévenu le président Ali Bongo, adressant un message claire à la ministre française.

Après avoir effectué une tournée africaine cet été, Ségolène Royal a pour sa part tenu a évoquer la place centrale des pays africains dans la construction de l’Accord de Paris. "La conférence de Paris sur le climat a besoin du continent africain. Nous avons besoin de votre créativité, nous avons besoin de votre optimisme, nous avons besoin de votre jeunesse, nous avons besoin de votre énergie, nous avons besoin de votre engagement, nous avons besoin de votre imagination, nous avons besoin que vous puissiez peser avec les solution qui sont les vôtres", a-t-elle déclaré saluée sous une salve d’applaudissements.

LIRE AUSSI: Ouverture du New York Forum Africa 2015 avec la seconde édition de l'African Citizen's Summit