MAROC
28/08/2015 13h:49 CET

Vote des MRE: Une ONG condamne le vote par procuration

DR

ELECTIONS - L'Initiative pour la dignité et le droit à la pleine citoyenneté des Marocains résidant à l'étranger a condamné, dans un communiqué diffusé récemment, l'absence de mesures à même de permettre aux MRE de voter directement pour des candidats lors des élections communales et régionales prévues le 4 septembre.

Le communiqué émis par l'ONG indique que cette absence de mesures dénote "d'un non-respect de l'esprit de la Constitution", qui "garantit aux MRE la totalité des droits, dont celui à la représentation et à la participation politique". L'ONG estime, par ailleurs, que les moyens technologiques modernes pourraient permettre aux MRE de voter directement pour les candidats qu'ils soutiennent, et ne justifient pas le recours au vote par procuration, dont la reconduction lors de ces scrutins "constitue une gifle à l'importante frange de marocains que sont le MRE", et dont le nombre dépasse les 4.5 millions.

Contacté par le HuffPost Maroc, le président du groupe parlementaire istiqlalien à la Chambre des représentants Noureddine Mediane explique que "malgré le fait qu'il n'y a pas de loi relative au vote des MRE aux communales, nous prenons la question de la représentation des MRE au parlement très au sérieux". Dans ce sens, un projet de loi et deux propositions de lois ont été déposées, respectivement par le PJD, l'USFP et l'Istiqlal.

La proposition de loi de l'USFP prévoit de créer des circonscriptions électorales à l'étranger et d'annuler le vote par procuration, mais aussi de consacrer 30 sièges aux MRE au parlement, tandis que l'Istiqlal souhaite leur accorder 60 sièges répartis comme suit: 70% pour les marocains résidant en Europe, 15% pour ceux résidant dans des pays africains, 10% pour ceux d'Amérique et 5% pour les marocains résidant en Asie.

LIRE AUSSI :