ALGÉRIE
26/08/2015 12h:04 CET | Actualisé 26/08/2015 14h:30 CET

Tizi Ouzou: des blessés, des maisons incendiées dans des violences liées à un litige foncier

Des affrontements survenus samedi 22 août entre les habitants d'un village à Tizi Ouzou ont fait plusieurs blessés, dont des enfants, ainsi que des dégâts matériels. A l'origine de ce drame, une "guerre des terrains", ont rapporté plusieurs médias algériens.

Plusieurs habitants du village Mira dans la commune de Timizart ont subi des blessures et des brûlures. Les assaillants, qui ont attaqué les victimes à l'aide de jets de pierre, ont également mis le feu à des maisons et des poulaillers et ont endommagé des véhicules.

"Ils nous ont jeté des pierres qui ont perforé les tuiles, ils ont blessé les femmes et les enfants", a déclaré un habitant du village à la chaîne de télévision El Bilad, dont les images (en haut de l'article) montrent notamment des enfants blessés.

D'autres témoignages ont accusé le comité du village de Mira d'être derrière les attaques. "Ils ont ramené entre 300 et 400 personnes", affirme un autre villageois au microphone d'El Bilad TV.

Certaines familles, affirme le journal Le Temps d'Algérie, ont été sorties de chez elles et leurs maisons ont été incendiées.

A l'origine de ces affrontements, un vieux litige foncier. La propriété des terrains situés le long de la route nationale 73, explique le quotidien, contestée entre les habitants de la partie haute du village et ceux de la partie basse, a déjà été le motif de violences au mois de février dernier qui ont fait deux blessés.

"Le Temps" rapporte, par ailleurs, que la gendarmerie a été dépêchée dimanche 23 août au village afin de calmer la situation.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.