MAROC
26/08/2015 09h:38 CET | Actualisé 27/08/2015 09h:34 CET

Le ministère de l'Intérieur dément avoir violenté des militants d'Annahj Addimocrati

dr

BOYCOTT - Dans un communiqué diffusé ce mercredi 26 août, le ministère de l'Intérieur a catégoriquement démenti "les informations faisant état d'usage de la violence à l'encontre de militants d'un parti politique".

Si le parti politique en question n'a pas été désigné nominativement par le département de Mohammed Hassad, il s'agit certainement d'Annahj Addimocrati.

Le dimanche 23 août, les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser des manifestations organisées par Annahj Addimocrati en faveur du boycott des élections.

Plusieurs militants ont été arrêtés, à Casablanca et à Sefrou notamment, dont l'ex-présidente de l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH) Khadija Riyadi.

LIRE AUSSI :