MAGHREB
25/08/2015 04h:52 CET | Actualisé 25/08/2015 04h:52 CET

L'action Apple dévisse en bourse à cause de la Chine (et son patron écrit à un journaliste pour tenter d'y remédier)

Reuters

BOURSE - A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. Depuis le début de la débâcle boursière chinoise, le cours de bourse d'Apple n'en finit plus de dégringoler. Au cours de la séance du 24 août, il est passé sous la barre symbolique des 100 dollars, en baisse de près de 6% à la mi-journée. C'est l'une des pires performances des 30 entreprises qui entrent dans la composition du Dow Jones.

Face à l'urgence, Tim Cook, le patron d'Apple, est sorti de sa réserve habituelle pour répondre personnellement à Jim Cramer, un journaliste de CNBC ayant mis en doute la croissance de ses ventes en Chine.

Le cours de l'action Apple depuis trois mois

apple bourse

Comme les règles boursières lui interdisent de donner des chiffres en dehors des publications de résultats trimestrielles, il se limite à donner des indications sur les ventes en Chine de juillet et août ("en forte hausse") et à renouveler sa confiance. "Je continue de penser que la chine représente une opportunité sans précédent à long terme", conclue-t-il.

Coup de change ou coup de génie? L'action Apple est revenue dans le vert dans l'après-midi, affichant cette fois la meilleure performance du jour du Dow Jones (+2,6%).

Si Apple est autant chahuté, c'est parce que sa santé dépend de de plus en plus de la bonne tenue du marché chinois. Or, ce dernier montre des signes de faiblesse inquiétants... Il faudra plus que des bonnes paroles pour rassurer les marchés.

Les derniers résultats trimestrielles d'Apple montraient une érosion plus rapide que prévue des ventes d'iPhone en Chine. Le lancement de l'iPhone 6S, prévue autour du 15 septembre, sera crucial pour relancer les ventes.

Les ventes d'Apple par région.

apple chine

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.