MAGHREB
23/08/2015 17h:26 CET | Actualisé 23/08/2015 17h:57 CET

Tunisie: 124 migrants secourus par des gardes-côtes tunisiens au large de Ben Guerdane

This Oct. 2, 2014 photo shows the clothes and shoes of migrants who washed up on the beach on the beach of Zwara, Libya on a dangerous journey for a better life in Europe. The 140 people killed that day off Zwara presaged the horrors of recent months as more than 1,800 migrants en route to Europe from places like Libya have drowned in the Mediterranean this year alone, according to the International Organization for Migration.(AP Photo/Mohamed Ben Khalifa)
ASSOCIATED PRESS
This Oct. 2, 2014 photo shows the clothes and shoes of migrants who washed up on the beach on the beach of Zwara, Libya on a dangerous journey for a better life in Europe. The 140 people killed that day off Zwara presaged the horrors of recent months as more than 1,800 migrants en route to Europe from places like Libya have drowned in the Mediterranean this year alone, according to the International Organization for Migration.(AP Photo/Mohamed Ben Khalifa)

Les gardes-côtes tunisiens ont secouru dimanche 124 migrants au large de Ben Guerdane (sud), après la panne de leur bateau parti des côtes libyennes, a indiqué à l'AFP un responsable du Croissant-Rouge.

Les migrants, tous Africains, "tentaient de rallier illégalement l'île italienne de Lampedusa, avant d'être secourus par les gardes-côtes. Ils sont maintenant au port de Ben Guerdane", a déclaré à l'AFP Mongi Slim, responsable local de l'organisation.

Ils étaient partis des côtes libyennes il y a trois jours dans l'espoir de rejoindre l'Italie, mais la panne de leur zodiac les a fait dériver au large de la Tunisie, a-t-il ajouté.

Dans le bateau se trouvaient "109 Nigérians dont 19 femmes, 7 Ghanéens dont 4 femmes, 4 Érythréens, un couple camerounais, et deux Congolais", selon la même source.

Les autorités tunisiennes font face à une recrudescence des traversées clandestines de migrants depuis les côtes libyennes, et se plaignent d'un manque de moyens humain et matériel pour les secourir.

Début juillet, 27 cadavres de migrants originaires d'Afrique subsaharienne avaient été repêchés au large de la Tunisie en une semaine.

Un mois plus tôt, l'armée tunisienne avait secouru 356 personnes toujours au large de la ville de Ben Guerdane.

Profitant du chaos en Libye, des réseaux de passeurs se sont organisés pour faire traverser la Méditerranée à des migrants cherchant à rejoindre clandestinement l'Europe, à bord bien souvent de navires vétustes et surchargés.

Quelque 264.000 réfugiés et migrants sont arrivés en Europe via la Méditerranée depuis janvier, selon des chiffres communiqués le 18 août par le Haut Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.