ALGÉRIE
23/08/2015 11h:35 CET

Un an après la mort d'Ebossé, sa famille va saisir la FIFA pour connaitre la vérité

Marie, the mother of late Cameroonian footballer Albert Ebosse, gestures during a ceremony on August 29, 2012 after the body of her son was repatriated in Douala. The body of slain Cameroonian footballer Albert Ebosse was repatriated yesterday, accompanied by a delegation from his Algerian club. Ebosse was killed by a missile thrown from the stands while he played for his Algerian club JS Kabylie last weekend. AFP PHOTO / PACOME PABANDJI        (Photo credit should read PACOME PABANDJI/AFP/Getty
DR
Marie, the mother of late Cameroonian footballer Albert Ebosse, gestures during a ceremony on August 29, 2012 after the body of her son was repatriated in Douala. The body of slain Cameroonian footballer Albert Ebosse was repatriated yesterday, accompanied by a delegation from his Algerian club. Ebosse was killed by a missile thrown from the stands while he played for his Algerian club JS Kabylie last weekend. AFP PHOTO / PACOME PABANDJI (Photo credit should read PACOME PABANDJI/AFP/Getty

Albert Ebossé a été sauvagement assassiné il y a exactement un an. Le 23 août 2014, quelques moments après la fin du match de son équipe JS Kabylie contre l'USM Alger, l'attaquant camerounais a succombé à ses blessures.

Un jet de projectile depuis les tribunes, selon la thèse officielle, a été à l'origine de cet infamie pour le football algérien, mais dans un reportage diffusé par la BBC Radio, la famille d'Albert Ebossé demeure non convaincue et fait appel à la FIFA et à la CAF pour connaitre la vérité.

LIRE AUSSI:La mort d'Albert Ebossé est une catastrophe infamante pour l'Algérie

"Chaque jour, chaque seconde, je me pose des questions. Qu'est ce qui est arrivé? et pourquoi?", s'est interrogé Julio Bodjongo Ebossé, le frère du joueur, au microphone de la BBC. "Nous n'avons pas de réponses, ni de la JS Kabylie, ni du gouvernement algérien, et c'est extrêmement troublant. Il est très important pour nous de connaitre la vérité. Nous sommes traumatisés", a-t-il ajouté.

Une deuxième piste, se basant sur le rapport de tests post-mortem effectués au Cameroun après le rapatriement de la dépouille, suggère que Ebossé a été battu. Le journaliste de la BBC indique avoir consulté le rapport en question. "[Le rapport] contient des détails perturbants et soulève plusieurs questions qui doivent faire l'objet d'une enquête", estime-t-il.

Questionné à propos de son avis sur ce qui s'est passé, le frère d'Ebossé est catégorique. "Je pense qu'Albert a été assassiné", mais, ajoute-t-il, "je ne sais pas pourquoi, et c'est ce que je veux savoir. Pourquoi? Pourquoi ont-ils fait ce qu'ils ont fait? Pourquoi?".

"Tout le monde vous dira la même chose: Albert était une personne très aimable, il a fait beaucoup de choses. Même juste avant de mourir, il a envoyé de l'argent à quelqu'un dans le village qui était très malade", se rappelle Julio, son frère. "Il avait l'habitude de m'appeler le jour de chaque match, il aimait entendre ma voix", regrette-t-il.

"La FIFA et la CAF doivent se mêler de l'affaire d'Albert Ebossé", s'alarme le frère d'Ebossé quand la BBC lui demande comment le monde du football peut aider sa famille. "L'Algérie est membre de la FIFA et de la CAF, ces deux instances doivent se mêler de l'affaire, mais nous n'avons rien vu jusqu'à maintenant. Jusqu'à ce jour, la CAF ne nous a jamais contacté", explique-t-il.

Le ministère de la justice algérienne a ouvert une enquête en décembre 2014, mais l'avocat de la famille Ebossé, le français Jean-Jacques Bertrand indique que le l'affaire avance très lentement. "Nous n'avons reçu aucune information de la part de la justice algérienne, c'est un manque de considération et de respect envers le joueur", estime l'avocat.

Albert Ebossé a-t-il été tué par un jet de projectile depuis les tribunes ou bien a-t-il été assassiné dans les vestiaires? Sa famille compte en tout cas saisir la FIFA dans les semaines à venir pour connaitre enfin la vérité, conclut le reportage de la radio britannique.

LIRE AUSSI: Affaire Ébossé : La thèse de "l'acte prémédité est à écarter", selon Tahmi

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.