ALGÉRIE
22/08/2015 03h:48 CET | Actualisé 30/08/2015 20h:55 CET

Enquête sur un imam qui a défendu le caractère "licite" de la corruption à Tighennif, Mascara

Une vue de Tighennif, au fond la mosquée centrale (archives)
http://sara5503.skyrock.com/653167021-Tighennif.ht
Une vue de Tighennif, au fond la mosquée centrale (archives)

Le procureur de la république près le tribunal de Tighennif dans la wilaya de Masacra a ordonné aux services de la gendarmerie nationale de diligenter une enquête au sujet d'une plainte formulée par des fidèles d'une des mosquées de la commune de Tighenif au sujet d'un "darse" (cours religieux qui précède le prêche du vendredi) défendant franchement la pratique de la corruption, rapporte samedi, le journal El Khabar.

Le journal qui cite des "sources sures" rapporte que l'imam-prêcheur a validé, lors de la prière du vendredi, la pratique de la corruption et a affirmé qu'elle était licite" en citant des hadiths sans fondements, selon le contenu de la plainte.

L'imam aurait également affirmé que les Sahaba (compagnons du prophète) donnaient des pots-de-vin et qu'il s'agissait d'une pratique souhaitable.

Le journal, citant des sources sur place, indique que l'imam aurait déclaré que c'est le muezzin, en charge de l'appel à la prière, qui a rédigé le "darse" et qu'il n'a fait que le lire seulement. La gendarmerie va entendre l'imam, le muezzin et les fidèles qui ont porté plainte en début de semaine.

Le directeur des affaires religieuses à Mascara a indiqué qu'une enquête administrative a été ouverte par ses services. L'imam qui passera devant le conseil scientifique a été interdit de toute activité dans les mosquées jusqu'à l'issue de l'enquête.

LIRE AUSSI :

L'Algérie est "immunisée" contre les idéologies extrémistes dans les mosquées (ministre)

Mohamed Aissa, ministre des affaires religieuses : un bon marketing mais la réforme tarde à venir

Mosquées: obsession d'imam et tromperie sur le "service public" (Opinion)

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.