ALGÉRIE
20/08/2015 11h:37 CET | Actualisé 20/08/2015 11h:51 CET

Le Congrès de la Soummam: "victoire historique" et "acte fondateur de l'Etat algérien moderne"

Agoumatine.over-blog.com

"Victoire historique", "acte fondateur de l'Etat algérien moderne", le congrès de la Soummam "avait donné de la force à la révolution nationale" du 1e novembre 1954, ont déclaré ce mercredi 19 août des participants à une conférence organisée, par le Front des Forces Socialistes (FFS) à Ouzellaguen, Béjaïa, en commémoration au 59e anniversaire de cette date historique.

Lakhdar Bouragaâ, ex-commandant de la Wilaya IV historique, a indiqué, aux côtés de Amer Mohamed, chercheur en histoire, que cet événement "ayant eu lieu un 20 août 1956 à Ifri Ouzellaguen (Béjaïa), était une grande victoire pour la révolution algérienne", pour avoir "restructuré et unifié ses rangs".

Les mêmes conférenciers ont expliqué que le congrès de la Soummam a eu lieu dans "une ambiguïté totale à cause de problèmes existants à l’époque entre les différentes parties". Cet événement était "justement venu pour mettre un terme à ces différends", ont-il affirmé.

LIRE AUSSI:

M. Bouragaâ, ancien moudjahid, et Sebkhi Mohmaed, officiel de liaison et de renseignement, ont quant à eux estimé que la rencontre de la Soummam "avait donné de la force à la révolution nationale", permettant également "le renforcement de la coordination entre les différents chefs et commandants des Wilayas historiques".

Les intervenants ont par la suite rappelé lors de cette conférence que l'objectif de ce congrès était, entre autres, l’internationalisation de la cause algérienne à travers des actions d’organisation et de coordination. Ils ont aussi énuméré les problèmes et les étapes ayant précédé la période du congrès de la Soummam.

Avant de clôturer son intervention, l’ex-commandant de la wilaya IV historique, M. Bouragaâ, a appelé à "l’écriture de toute l’histoire qu’a vécue l’Algérie notamment celle du 1er novembre 1954."

"Nous devons chercher le moyen de l’écrire et de la préserver parce qu’il existe des événements qui ne sont toujours pas évoqués", a insisté M. Bouragaâ lors de cette conférence à laquelle a assisté un public nombreux, dont plusieurs militants et sympathisants du FFS.

qdsqdsqdsqd

A LIRE SUR LES BLOGS: Le soixantième anniversaire du soulèvement du Nord-Constantinois

Preuve de l'aboutissement de la dynamique révolutionnaire

Le président Abdelaziz Bouteflika a estimé, dans un message lu à son nom par le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, "que l'offensive du 20 août 1955 dans le Nord-Constantinois et le Congrès de la Soummam en 1956 "sont la preuve de la prise de conscience et de l'aboutissement de la dynamique imprimée par les combattants de la première heure sur les fronts intérieur et extérieur pour le recouvrement de la souveraineté nationale".

"Le double anniversaire du 20 août tire sa profondeur historique et sa force symbolique de la grandeur de ces hommes qui ont fait le serment de façonner l'histoire, convaincus qu’ils étaient, de par leur clairvoyance et leur sagacité, que la colonisation n'était pas une fatalité car la volonté des peuples résolus à rompre les chaînes de l'oppression et de la tyrannie était plus forte", a-t-il affirmé dans le même message.

Le président, évoquant la date du 20 août 1955, a rajouté que le soulèvement de 1955, conduit par Zighoud Youcef, "a marqué le couronnement militaire du déclenchement de la Révolution du 1e Novembre 1954"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.