MAROC
19/08/2015 13h:17 CET

La Samir en crise: Le gouvernement rassure de nouveau

DR

RAFFINAGE - Après le ministre de l’Energie et des mines Abdelkader Amara, c’est au tour du ministre de la Communication Mustapha El Khalfi de rassurer suite aux défaillances de la Société anonyme marocaine de l'industrie du raffinage (SAMIR), l’unique raffinerie du Maroc.

Lors d'un point de presse tenu à l'issue de la réunion du conseil du gouvernement, mercredi 19 août, le porte-parole du gouvernement a assuré selon des propos relayés par la MAP que "l'approvisionnement du marché national en produits pétrolier est garanti”, suite à la réduction drastique des activités de raffinage de l’entreprise implanté à Mohammedia, le 5 août.

Lourdement endetté auprès du secteur bancaire marocain et international et touché par le recul des cours de pétrole, le raffineur traverse une période difficile. En raison des inquiétudes grandissantes sur les possibles répercussions de la crise de la Samir sur l’approvisionnement du marché local, El Khalfi a indiqué que “le gouvernement a pris toutes les mesures pour garantir l'approvisionnement régulier du marché en ces produits".

Au moment où la Samir chercherait un plan d’aide, selon des sources médiatiques, le ministre de la Communication a rétorqué que le gouvernement "ne cédera à aucune pression, marchandage ou chantage". Pour mémoire, la Samir a suspendu ses activités de raffinage mercredi 5 août. Le marché n’a pas tardé à réagir puisque le titre Samir a abandonné 10% de sa valeur clôturant à 127,8 dirhams le jour même à la Bourse de Casablanca. Le lendemain, sa cotation valeur a été suspendue par le gendarme de la bourse.

Dans un communiqué, le raffineur Samir avait annoncé attendre à Mohammedia “deux cargaisons de 2 millions de barils de pétrole, entre le 15 et le 18 août 2015, selon les engagements pris par les fournisseurs". Contactée par le HuffPost Maroc, la direction de la Samir n’a pas confirmé avoir reçu ces deux cargaisons.

LIRE AUSSI :