MAROC
18/08/2015 15h:12 CET | Actualisé 18/08/2015 20h:12 CET

Il va parcourir le Maroc en 30 marathons dans 30 villes en 30 jours pour lutter contre le cancer

PORTRAIT – À 39 ans, Tarik El Mlih, key account manager chez Meditel, s’est fixé un objectif de taille pour lutter contre le cancer: faire un marathon par jour dans 30 villes du Maroc en un mois. Il se lancera sur les routes le 5 septembre.

Sportif depuis tout petit, c’est à l'âge de 13 ans que Tarik, qui venait de perdre son père d'une leucémie, a pris conscience de l’importance de prendre soin de son corps. Après avoir pratiqué l'art martial, il se met à courir.

Homme de challenge, Tarik se lance des défis professionnels et personnels tous les ans. Après avoir couru plusieurs marathons à Paris et Rotterdam, il parcourt, en 2013, les 100 kilomètres de Millau, l’un des marathons les plus difficiles du monde.

"Il faut courir sur 100 kilomètres de goudron. Pour l’anecdote, je suis arrivé 22ème sur 1.692 candidats et je suis le premier Marocain a avoir relevé ce défi en neuf heures et trois minutes", confie-t-il au HuffPost Maroc.

Nouveau challenge

Alors qu'il cherchait son nouveau défi pour l’année 2015, Tarik pense d'abord refaire cette course en se fixant pour objectif, cette fois-ci, d’arriver parmi les dix premiers. Mais la date de la course coïncidant avec l’Aid El Kebir, le coureur décide de changer de challenge.

Il pense alors traverser le grand Atlas à pieds, accompagné de son acolyte de course et collègue Amine Ait Mouden. Finalement, il décide de rendre sa cause marocaine en courant du sud au nord, pour sensibiliser les gens à la lutte contre le cancer. Nous sommes en mars 2015.

C'est là qu'il contacte l’association Lalla Salma de lutte contre le cancer afin de lui faire part de son projet. "C'était très simple: j’ai envoyé un mail le soir, le lendemain à la première heure je les ai contactés par téléphone, et ils m’ont fait savoir qu’ils étudiaient mon dossier. Deux mois plus tard, j’étais convoqué au Palais Royal à Rabat, et on m’a fait savoir qu’ils voulaient bien parrainer mon projet", explique Tarik El Mlih, qui est également sponsorisé par Meditel.

Forrest Gump

“Beaucoup de journaux et de Marocains soutiennent cette cause. Cela me fait un peu peur: c’est une grande responsabilité sur mes petites épaules!", confie le coureur en riant, du haut de son mètre 70. "J’aimerais rencontrer les gens, et souligner l’unicité du Maroc. J’ai vécu dix ans de bonheur au Sahara avant la perte de mon père. C'est d'ailleurs par les villes du sud que je commence", indique-t-il.

Bien entraîné, Tarik El Mlih espère relever le défi et encourager les personnes atteintes de la maladie du cancer à s’accrocher à la vie. Le sportif, qui dit s’engager "sur l’action et non sur le résultat", sera accompagné de trois personnes: sa sœur Amina El Mlih, qui fera office de kinésithérapeute, un chauffeur et Amine Ait Mouden, son partenaire d’entraînement.

Comme Forrest Gump, Tarik invite tous les Marocains à se joindre à lui sur son parcours pour faire un bout de chemin à ses côtés.

Galerie photoTarik El Mlih en images Voyez les images