ALGÉRIE
18/08/2015 11h:03 CET | Actualisé 18/08/2015 11h:03 CET

Lutte contre les incendies: Des Boeing 747 pour éteindre les feux californiens?

Un renfort de poids contre les incendies dans l'ouest des Etats-Unis. Entre la sécheresse, les orages et les sinistres causés par l'homme, plusieurs Etats américains ont été touchés ces dernières semaines par de gigantesques incendies, détruisant des étendues de plusieurs dizaines de km2. Rien qu'en Californie, les pompiers sont intervenus sur plus de 4000 feux de forêt depuis le début de l'année.

Les incendies ravagent désormais deux fois plus d'hectares chaque année qu'il y a 40 ans, selon le Service national des forêts américain, ce qui implique des moyens grandissants. Dans ce registre, la compagnie Global SuperTanker Services a décidé de frapper fort en proposant... de convertir un Boeing 747-400 en bombardier d'eau.

Des avantages... et des inconvénients

Avec ses 70 mètres de long, ses 19 mètres de haut et son envergure de 64 mètres, cet avion ferait presque passer les Canadair, que l'on utilise en France - et aussi en Europe - pour éteindre les incendies pour de vulgaires jouets en plastique. Il deviendrait en quelque sorte le successeur d'un appareil déployé par l'ancienne compagnie Evergreen International Aviation, qui utilisait des Boeing 747-100.

Le bombardier d'eau géant, dont vous pouvez avoir un aperçu dans la vidéo en haut de cet article, permettrait de transporter plus de 75.000 litres d'eau, précise NBC News. Mais il en est encore au stade de projet et doit être homologué en octobre prochain pour pouvoir voler d'ici la fin de l'année. De plus, il ne fait pas forcément l'unanimité chez les experts, certains estimant que ce géant ne serait pas si efficace qu'on le pense.

Selon Bill Stewart de l'Université de Berkeley, spécialiste de la question des incendies, le bombardier d'eau Boeing 747 aurait le désavantage, de par sa taille, de ne pas être très maniable, ce qui réduirait sa précision puisqu'il lui serait difficile de disperser l'eau en arc de cercle le long du périmètre des flammes, comme le font les avions de plus petite taille. Autre problème, son coût et sa consommation en carburant. Sans parler du temps qu'il faudrait pour remplir l'appareil, comme précisé dans la vidéo...

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.