ALGÉRIE
18/08/2015 10h:20 CET | Actualisé 18/08/2015 10h:23 CET

L'association Algériens des Deux Rives et leurs Amis (Adra) dénonce un article du quotidien Echorouk

APS

Réagissant à un article du quotidien arabophone Echorouk, selon lequel les "expatriés algériens, se considérant plus civilisés" "piétinent les lois locales" durant leur séjour en Algérie, l'association Algériens des Deux Rives et leurs Amis (ADRA) a "fortement condamné" dans un communiqué l'article, accusant le journal de "porter préjudice" à la diaspora algérienne.

Selon cet article, des immigrés et expatriés algériens à l'étranger "piétinent" les lois locales, se considérant "plus civilisés", étant "habitant à l'étranger" et "soumis à une discipline plus rigoureuse". La publication a fait réagir cette association, qui a accusé Echorouk de pratiquer "une presse diffamatoire (...) bas de gamme", "critiquant gratuitement" et "donnant des leçons de patriotisme" aux algériens établis à l'étranger.

La même association a tenu à rappeler dans son communiqué l'apport de la diaspora algérienne à son pays, "participant activement à [son] économie", puisqu'elle apporte "en devises plus de 2 milliards de dinars par an".

"Quand arrêterez-vous de dénigrer cette communauté qui apporte tant ?", s'est interrogée l'association, rajoutant que "Cette même communauté a contribué à l'indépendance de l'Algérie en finançant ceux qui réclamaient l'Algérie Algérienne et a participé activement à la construction de ce pays."

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.