ALGÉRIE
17/08/2015 12h:37 CET | Actualisé 17/08/2015 17h:54 CET

Le PIB/habitant de l'Algérie en légère baisse en 2014

Archives

Le niveau de vie des Algériens recule. Le PIB par habitant de l'Algérie publié ce 17 aout par l'Office national des statistiques (ONS) dans sa publication sur les comptes économiques du pays en atteste. ce dernier enregistre une baisse en 2014 en s'établissant à 5.460,1 dollars contre 5.474,9 dollars en 2013. Une baisse qui sera certainement accentuée pour l'année en cours avec la chute vertigineuse des prix du pétrole et celle du dinar sur les marchés boursiers.

Quant au PIB, il a atteint près de 213,5 mds de dollars en 2014 en légère progression par rapport à 2013. L'économie algérienne a, ainsi, réalisé une croissance de 3,8% en 2014 contre 2,8% en 2013 alors que la croissance du PIB hors hydrocarbures baissait à 5,6% contre 7,1% en 2013.

L'amélioration du taux de la croissance économique est le résultat de la reprise du secteur des hydrocarbures "qui semble avoir rompu en 2014 avec le cycle de baisse d'activité", commente l'office.

Le secteur des hydrocarbures a ainsi légèrement augmenté de 0,6% par rapport à 2013 où il avait enregistré une forte décélération (-5,5%), note l'ONS qui souligne qu'il s'agit d'une "amélioration notable" et ne fait pas perdre de point de croissance au PIB.

Ce secteur, du fait de son poids important dans la structure du PIB algérien, faisait, en effet, perdre régulièrement quelques points de croissance en raison du ralentissement important de son activité depuis 2006, rappelle l'office.

Cela dit, la "croissance importante" de la production des hydrocarbures enregistrée en 2014 ne s'est pas vraiment répercutée sur la croissance globale du secteur du fait du différentiel important existant entre les prix sur le marché intérieur et les prix sur les marchés extérieurs, relève le même rapport.

Les exportations d'hydrocarbures étaient de leur côté en baisse de 8% en 2014 passant à 58,5 mds de dollars (4.709,6 mds de DA) contre 63,7 mds de dollars en 2013.

Quant à la décélération du PIB hors hydrocarbures, elle s'explique notamment par les baisses d'activité dans l'agriculture et le BTPH, selon la même source, qui argumente par le fait que le PIB hors agriculture a connu une croissance de 3,9% en 2014 contre 2,3% en 2013.

Concernant les échanges extérieurs, l'ONS précise que les importations globales avaient atteint 5.502,4 mds de DA en 2014 réparties entre 4.765,3 mds de DA de marchandises et 737,1 mds de DA de services.

Concernant les exportations, elles ont été évaluées à 5.252,6 mds de DA en 2014 réparties entre 4.709,6 mds de DA en hydrocarbures, 208 mds de DA en autres biens hors-hydrocarbures et 335 mds de DA en services.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.