MAROC
17/08/2015 13h:37 CET | Actualisé 17/08/2015 13h:38 CET

Benkirane se lâche contre Ilyas El Omari et le PAM

POLITIQUE - La guerre PAM-PJD est loin d’être finie. C’est en tout cas ce que laisse entendre le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, lors d'un meeting à Temara le dimanche 16 août. Dans une vidéo partagée sur le site du parti de la lampe, Benkirane attaque Ilyass El Omari et son parti.

"Le PAM est mort avec le printemps arabe". Le chef du gouvernement a d’abord commencé par critiquer le parti du tracteur et sa politique qui serait "dépassée". "Ce n’est pas en se croyant proche de personnes au pouvoir ou bien de la monarchie qu’on gagne la confiance du peuple. Le temps de l’autoritarisme et de l’intimidation est révolu", a déclaré Benkirane.

À l’aube des élections communales et régionales, tous les coups sont permis. Il ne s’agit plus seulement d’attaquer mais également de décrédibiliser. À travers les propos du chef du gouvernement, Mustapha Bakkouri, le secrétaire générale du PAM, passe de ténor du parti à second d’Ilyas El Omari. "Tout le monde sait qu’il n’est pas le véritable secrétaire général", a tranché Benkirane.

Benkirane ne s’arrête pas là et demande à El Omari de répondre aux accusations du secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, qui affirme que "son argent provient de liens étroits avec des trafiquants de drogue". Le second du parti devient alors une figure "qui utilise des méthodes peu convenables, comme l’argent et la terreur, pour obtenir des voix".

Récemment vainqueur des élections des chambres professionnelles, le PAM, à travers la voix d’Ilyas El Omari a déploré l’absence de félicitations de la part du chef du gouvernement. "Nous aurions voulu qu’Abdelilah Benkirane félicite notre parti vu que nous l’avons félicité pour ses résultats".

LIRE AUSSI :