MAGHREB
14/08/2015 13h:58 CET | Actualisé 15/08/2015 11h:52 CET

Tunisie - Le ministre des Finances fait le point: Que sont devenus les biens confisqués du clan Ben Ali?

Béji Caïd Essebi saluant Hamadi Jebali
AFP
Béji Caïd Essebi saluant Hamadi Jebali

Dans une interview accordée à l’Economiste Maghrébin dans son édition du 5 août 2015, le ministre des Finances Slim Chaker fait le point sur les avoirs confisqués du clan Ben Ali.

6 entreprises, 12 villas, 6 lots de terrains, 4 appartements et 125 voitures vendus d’ici le mois d’octobre :

En sa qualité de président de la commission chargée de la gestion des biens confisqués, le ministre des Finances Slim Chaker détaille au bimensuel ce qui a été fait et ce qui compte être fait dans les mois qui viennent afin de vendre les biens du clan Ben Ali détenus par l’Etat Tunisien depuis sa prise de fonction au ministère des Finances.

Ainsi, l’on apprend que 6 appels d’offres ont été émis pour 6 sociétés confisquées. Quant aux biens immobiliers, des appels d’offres ont été émis pour 2 villas à Sidi Bou Said et 2 autres à Gammarth et La Marsa. Le ministère est en phase d’ouverture des plis.

Pour 3 villas à Sidi Bou Said et 1 à Hammamet, le dernier délai de l’appel d’offre court toujours et prends fin cette semaine.

Enfin, pour 4 autres villas à Sidi Bou Said, Gammarth et Hammamet ainsi que 6 lots de terrains aux Berges du Lac II, le dernier délai pour les appels d’offres est pour la fin du mois d'août. Concernant 4 appartements à Hammamet, le délai est fixé pour le mois d’octobre.

Qu’en est-il des voitures?

Dans son interview, Slim Chaker revient sur les voitures confisquées du clan Ben Ali. 36 des 60 voitures utilitaires ont été vendues. Sur les 24 restantes, 8 sont actuellement en vente et 18 seront vendues d’ici le mois d’octobre.

Concernant les voitures de tourisme, 13 des 40 voitures ont été vendues. Les 27 autres seront mises à la vente à la fin du mois d’août.

Quant aux 25 voitures de luxe, le ministre affirme éprouver des difficultés à trouver des acheteurs en Tunisie vu le prix exorbitant de celles-ci. Pour y remédier, des commissaires priseurs étrangers viendront en Tunisie d’ici la fin du mois d'octobre afin de leur trouver preneurs.

Pour rappel, en septembre 2012 la Tunisie avait indiqué avoir confisquer pour 13 milliards de biens ayant appartenu à la famille de l'ex-président mais aussi à son parti, que la commission nationale de gestion des fonds et biens confisqués est chargée de vendre.

Le Tribunal Administratif avait annulé le 8 juin dernier, un décret datant de 2011 permettant la confiscation des biens du président déchu Zine El Abidine Ben Ali et de ses proches. L’Etat tunisien a fait appel de cette décision.

LIRE AUSSI: Tunisie: La justice annule le décret de confiscation des biens de Ben Ali

Tunisie: La vente des biens confisqués aurait pu rapporter beaucoup plus, selon Elyes Fakhfakh

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.