ALGÉRIE
12/08/2015 21h:01 CET | Actualisé 12/08/2015 21h:01 CET

La Cour suprême d'Arabie saoudite révisera la cause de Raif Badawi

PC

La Cour suprême de l'Arabie saoudite révisera la cause de Raif Badawi. Son épouse, Ensaf Haidar, en a eu la confirmation par un haut fonctionnaire du ministère de la Justice de l'Arabie saoudite.

Elle espère que sa sentence pourrait être réduite.

Ce n'est pas la première fois que le plus haut tribunal de ce pays est saisi du dossier de Raif Badawi. En juin, malgré les pressions internationales, la Cour suprême d'Arabie saoudite avait maintenu la peine imposée au blogueur, dont la famille est réfugiée à Sherbrooke. En décembre 2014, le roi Abdallah, aujourd'hui décédé, avait finalement demandé à la Cour suprême de se pencher sur l'affaire.

En après-midi, le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, rencontrera Ensaf Haidar alors qu'il sera en visite à Sherbrooke.

Badawi purge une peine de 10 ans de prison et il est condamné à recevoir 1000 coups de fouet pour des propos publiés sur son blogue, jugés blasphématoires par les autorités de l'Arabie saoudite. Le 19 juin dernier, il entamait sa troisième année d'emprisonnement.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.