ALGÉRIE
13/08/2015 09h:34 CET | Actualisé 13/08/2015 09h:39 CET

Les dunes de sable d'In-Ghar, un site pour les cures et la détente

Flickr/mondeggiando

Les palmeraies et les dunes de sable de la région d’In-Ghar, une daïra de la wilaya de Tamanrasset, connaissent en cette période estivale une large affluence de citoyens, qui viennent en quête de cure de sable ou pour passer des moments de détente.

Pour certaines familles, rapporte l'APS, le choix se porte sur les hautes dunes de sables, qu’elles prennent d’assaut dès le coucher du soleil ou le mercure commence à tomber et jusqu’à une heure tardive de la nuit, pour y profiter de la fraîcheur de la brise nocturne et humer un air frais, et s’adonner à des activités récréatives loin de la chaleur dégagée des murs de leurs habitations.

Si la canicule oblige de nombreux citoyens à fuir la chaleur de leurs bâtisses vers des endroits plus cléments, certains y viennent pour tirer du sable ses vertus curatives reconnues efficaces contre des maladies rhumatismales et articulaires.

Cette thérapie naturelle consiste à creuser, à des endroits précis, des trous dans le sable chaud jusqu’à pouvoir contenir un corps humain, ne laissant émerger que la tête, pour s’assurer d’une bonne sudation, avant de lui servir une soupe appelée localement "Hassa", nécessaire à sa réhydratation.

El-hadja Djemâa, une quinquagénaire, a loué les vertus curatives du sable, citant, à titre d’exemple, les bienfaits de la marche sur sable chaud de l’Erg chaud pour les femmes enceinte à leur neuvième mois, afin de faciliter leur accouchement, avant d’avertir, toutefois, sur les risques des bains de sable pour les malades chroniques, tels que les cardiaques et hypertendus.

Evoquant les bienfaits, autres que curatifs, des dunes de sable, elle cite la cuisson de la galette sous le sable chauffé par un brasier, en plus des rencontres conviviales autour du rituel service du thé.

Alors que les parents mettent à profit ces rencontres pour discuter sur des thèmes du quotidien, les enfants profitent, de leur côté, de ces sorties pour s’adonner, dans ces espaces libres et sans limites, à toutes sortes de jeux favoris, dont la glisse sur sable.

Dans les palmeraies, les femmes profitent de l’abondance des eaux des "Afrag", coulant des eaux des Foggaras, pour laver leur linge et le faire sécher sur les dunes de sable. L’on dit que cette eau, contrairement à celle des robinets, donne plus d’éclat à leur linge, surtout de couleur blanche.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.