ALGÉRIE
12/08/2015 08h:57 CET | Actualisé 12/08/2015 08h:57 CET

Seize cas de brucellose humaine enregistrés dans la wilaya de Bouira

APS

Seize cas de brucellose humaine ont été détectés depuis le 30 juillet à ce jour dans la wilaya de Bouira, selon le bilan présenté mardi par les services de prévention à l’établissement public hospitalier Mohamed Boudiaf de Bouira.

"Au total, 16 personnes, dont trois femmes, atteintes de brucellose ont été hospitalisées depuis la fin juillet à ce jours, dont 6 six se sont rétablies et elles ont quitté l’hôpital", a expliqué à l’APS, Dr Ouhoucine Azzedine, Chf de Service de prévention à l’EPH de Bouira.

La brucellose, selon les médecins, est une maladie infectieuse due à une bactérie du genre Brucella, commune à certains animaux et à l'homme : on parle d'anthropozoonose.

L'homme se contamine au contact des animaux infectés (bovins, caprins, ovins) ou à l'occasion de l'ingestion d'aliments d'origine animale (lait, fromages). Le germe pénètre dans l'organisme par la peau ou par voie digestive. Sa contagiosité, souligne-ton encore, est très importante.

L'Agence de presse algérienne (APS) a appris que tous les malades hospitalisés sont issus de trois familles d’éleveurs originaires de Taghzout, Bouira et El-Hachimia ayant subi des soins intensifs, a ajouté le même responsable, précisant que trois des patients quitteront l’hôpital aujourd'hui (mercredi).

M. Ouhoucine a tenu à assurer que tout un staff médical est déployé pour prendre en charge les malades qui sont toujours sous contrôle médical.

"La situation évolue positivement", a-t-il assuré, expliquant que la fièvre de Malte est une maladie infectieuse due à une bactérie du genre Brucella, commune à certains animaux et à l'homme.

La majorité des cas de cette maladie ont été détectés à Taghzout, une commune rurale et agricole, où la brucellose a affecté plus d’une dizaine de bovins, a expliqué de son côté Mme Djamila Benbelkacem, vétérinaire à l’inspection de la DSA de Bouira.

"Dix cas ont été signalés notamment dans la commune de Taghzout (est de Bouira), après l’analyse de prélèvements effectués auparavant", a-t-elle précisé.

Les contrôles vétérinaires se poursuivent toujours et de nouveaux prélèvements ont été effectués dans certaines localités rurales où des cas suspects ont été signalés mais pas confirmés, nous attendons les analyses envoyées au laboratoire vétérinaire de Draâ Ben Khedda (Tizi Ouzou pour voir les résultats", a ajouté Mme Benbelkacem.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.