MAROC
12/08/2015 11h:00 CET

Migrant frappé à Melilla: Abandon des poursuites contre les gardes civils

Migrant frappé à Melilla: Les gardes civils disculpés
dr
Migrant frappé à Melilla: Les gardes civils disculpés

MIGRATION - Des défenseurs des droits de l'Homme ont annoncé mercredi qu'ils feraient appel de l'abandon des poursuites contre huit gardes civils espagnols, filmés en 2014 en train de frapper un migrant qui tentait d'entrer à Melilla.

"Nous allons faire appel", a déclaré à l'AFP Jose Palazon, porte-parole de l'ONG de défense des droits de l'Homme Prodein, qui avait filmé la scène et l'avait transmise à la justice.

Aucune déclaration de la part du migrant

Un juge d'instruction de Melilla a prononcé mardi un non-lieu, en faisant valoir que le jeune migrant frappé à coups de matraque alors qu'il avait franchi les clôtures de la frontière "n'avait pu être identifié" et qu'il s'était "avéré impossible" d'obtenir les déclarations des migrants qui avaient été "remis immédiatement aux forces marocaines".

M. Palazon a dit "ne pas comprendre" l'argument du juge selon lequel il manquait au dossier judiciaire le témoignage de la victime, essentiel pour établir "la nature de ses blessures".

Manque de preuves selon le juge

Le juge a considéré que le délit n'avait pu être établi, "les preuves étant limitées aux enregistrements vidéos et aux déclarations des gardes civils et de quelques témoins". Il a cependant reconnu que les images montraient une action "démesurée des agents".

Sur la vidéo, on apercevait les gardes ramenant ensuite le clandestin, apparemment inconscient, pour le remettre aux forces de l'ordre marocaines, sans tenter d'en savoir davantage sur lui ni lui prodiguer des soins.

65 assauts à Mellila en 2014

Pour rappel, les autorités espagnoles ont enregistré plus de 65 assauts en 2014 à Melilla, contre 38 en 2013. Plus de 16.000 personnes ont tenté d'y accéder en 2014 et près de 5.000 y sont parvenus, contre quelque 3.000 en 2013.

Les autorités marocaines ont de leur côté affirmé que "87 assauts" sur Ceuta et Melilla avaient eu lieu en 2014. Le Maroc a aussi régularisé près de 18.000 migrants sur un total de 27.300 dossiers déposés, selon un bilan quasi-définitif officiel rendu public le 9 février 2014.

LIRE AUSSI :