MAGHREB
11/08/2015 13h:19 CET | Actualisé 11/08/2015 13h:20 CET

Tunisie: Accusé de ne pas avoir voulu serrer la main de la PDG de Tunisair, le mufti se défend

Hamda Said, mufti de la République
Facebook/Mufti de la république
Hamda Said, mufti de la République

Accusé de ne pas avoir voulu serrer la main de la PDG de Tunisair, le mufti de la République, Hamda Said, a dénoncé "une campagne de dénigrement (...) l'accusant à tort d'extrémisme et de fanatisme", par le biais d'un communiqué publié par l'office de l'Ifta.

Sans évoquer la rencontre du mufti avec la dirigeante de la compagnie aérienne, l'office de l'Ifta a assuré que cette campagne était fondée sur une information "erronée" publiée sur un site électronique.

"Les idées que certaines parties tentent de propager ne sont que de pures illusions visant à entraîner l'office de l'ifta dans le cercle des tiraillements idéologiques et politiques, ce qui a poussé certaines personnes à revendiquer la dissolution de l'office de l'Ifta", ajoute le communiqué rapporté par l'agence TAP.

Plusieurs sites électroniques avaient affirmé en début de semaine que le mufti Hamda Said avait refusé de serrer la main de la PDG de Tunisair en sa qualité de femme.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.