MAGHREB
11/08/2015 12h:25 CET | Actualisé 11/08/2015 12h:35 CET

Jack Lang: "La Tunisie n'est pas plus dangereuse que la France, les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne"

French President Nicolas Sarkozy's special envoy on North Korea Jack Lang is seen during a hearing at the National Assembly in Paris, Wednesday, Dec. 16, 2009. Lang said France will not recognize North Korea soon. (AP Photo/Jacques Brinon)
ASSOCIATED PRESS
French President Nicolas Sarkozy's special envoy on North Korea Jack Lang is seen during a hearing at the National Assembly in Paris, Wednesday, Dec. 16, 2009. Lang said France will not recognize North Korea soon. (AP Photo/Jacques Brinon)

"La Tunisie n'est pas plus dangereuse que la France", a indiqué l'ancien ministre français de la Culture, Jack Lang au journal Le Parisien.

En visite en Tunisie, Jack Lang a décrit ses "vacances" comme "une manière symbolique d'encourager" les Tunisiens "à tenir bon".

"La Tunisie n'est pas plus dangereuse que la France, les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne car le terrorisme peut frapper partout, même si toutes les mesures de précaution sont prises dans notre pays", a-t-il affirmé.

Le président de l'Institut du monde arabe a par ailleurs rencontré ce mardi le président Béji Caïd Essebsi au Palais de Carthage.

"Le Président tunisien est un homme qui par sa personnalité, son expérience, son sens humain, apporte à la Tunisie la paix, l’espérance et la garantie d’un bon développement économique et humain", a assuré M. Lang, à l'issue de son entretien.

"Le meilleur atout de la Tunisie, ce sont les Tunisiens et les Tunisiennes... et naturellement leur président de la République et leur gouvernement", a insisté l'ancien ministre français.

Jack Lang a également déclaré que "François Hollande (allait) annoncer prochainement un plan d'aide complémentaire à la Tunisie en matière de sécurité".

"Le Président (français) m'a chargé de rassurer les autorités tunisiennes: la France se tient fermement à leurs côtés", a-t-il dit au Parisien.

Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait révélé en juillet que la France allait "renforcer" sa coopération avec la Tunisie en matière de lutte contre le terrorisme, en lui fournissant notamment une unité cynophile (brigade canine) de détection d'explosifs et en formant des unités d'intervention.

LIRE AUSSI:Tunisie: Bernard Cazeneuve annonce que la France va "renforcer" sa coopération antiterroriste avec la Tunisie

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.