ALGÉRIE
11/08/2015 06h:11 CET | Actualisé 11/08/2015 06h:15 CET

Alger: le projet de métro aérien à l'étude, selon le ministre des Transports

Métro aérien de la ville de Miami
Wikimedia Commons
Métro aérien de la ville de Miami

Un projet de métro aérien en Algérie, "moins coûteux qu'un métropolitain classique" est "actuellement à l'étude" par le ministère des Transports, a annoncé ce lundi 10 août le responsable du secteur, Boudjema Talaï, dans un entretien accordé à la Radio Chaîne I.

Le ministre a précisé que ce métro aérien "sera réalisé entre Hai El-Badr et Chevalley (Alger-ouest), affirmant que l'idée de ce projet "est en maturation". Boudjemai Telai a estimé que ce métro aérien, dans les cartons de l'entreprise Cosider, "sera réalisé en un temps plus court que le métro classique et à moindre coût".

''On étudie la faisabilité de cette ligne, et ce sera possible de faire la même chose pour des quartiers comme Ain Benian, Ben Aknoun ...,a t-il rajouté. Alger a des moyens de transports très diversifiés, avec le métro, le tramway, les bus, mais c'est une ville qui draine entre 7 et 8 millions de personnes, elle concentre les universités ...etc".

L'idée d'un métro aérien a été proposée, cela fait une année à l'ancien ministre des Transports Amar Ghoul par les cadres de Cosider. Celle-ci compte s'associer aux sociétés françaises Alstom et le spécialiste des ouvrages d'art VSL pour la réalisation de ce projet.

La proposition est présentée comme "une solution clé en main qui intègre le matériel roulant, la voie, la signalisation, l'alimentation en énergie, les infrastructures de génie civil, les stations et le dépôt de maintenance".

La première ligne de ce projet pourrait être achevée en trois ans et demi de travaux et devrait desservir à partir de la halte des Ateliers, Kouba, Jolie Vue, Garidi, les Sources, Saïd Hamdine, Hydra, Cité Malki, Ben Aknoun, Aïn allah puis Chevalley.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.