MAGHREB
10/08/2015 12h:21 CET | Actualisé 10/08/2015 12h:26 CET

Tunisie: Un terroriste présumé abattu par les forces de l'ordre sur le mont Sammama

Members of the Tunisian National Guard take positions as they secure the scene of a shooting in the Oued Ellil suburb of Tunis, Tunisia, Thursday, Oct. 23, 2014. A Tunisia official says a security officer has been killed in a shootout that began when a suspect's home was surrounded near the capital. Interior Ministry spokesman Mohammed Ali Aroui says the exchange of fire Thursday came after a pair of counterterrorism operations in the south that left one bystander dead. (AP Photo/Aimen Zine)
ASSOCIATED PRESS
Members of the Tunisian National Guard take positions as they secure the scene of a shooting in the Oued Ellil suburb of Tunis, Tunisia, Thursday, Oct. 23, 2014. A Tunisia official says a security officer has been killed in a shootout that began when a suspect's home was surrounded near the capital. Interior Ministry spokesman Mohammed Ali Aroui says the exchange of fire Thursday came after a pair of counterterrorism operations in the south that left one bystander dead. (AP Photo/Aimen Zine)

Les autorités tunisiennes ont annoncé lundi avoir abattu un jihadiste présumé et saisi des armes dans le centre-ouest du pays, près de la frontière avec l'Algérie, une région où l'armée traque des groupes armés depuis 2012.

"Un terroriste a été tué" dans la nuit de dimanche à lundi dans une embuscade tendue par une unité spéciale de la garde nationale à "un groupe terroriste sur le mont Sammama", à Kasserine, a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

L'"identification (du jihadiste) par des moyens scientifiques est en cours" et une personne "soupçonnée d'apporter de l'aide aux éléments terroristes" a aussi été arrêtée, a ajouté le ministère.

"Une Kalachnikov, trois chargeurs, deux grenades dont l'une est de fabrication artisanale, des jumelles de vision nocturne et diurne et une quantité d'explosifs TNT ont été saisis" pendant l'opération de ratissage qui a suivi, selon le communiqué.

Le mont Sammama est voisin du mont Chaambi, considéré comme la principale base arrière du maquis jihadiste à la frontière algérienne.

Depuis la révolution de 2011, la Tunisie fait face à une hausse des attaques jihadistes qui ont coûté la vie à plusieurs dizaines de militaires, de policiers et de gendarmes.

Plusieurs de ces attaques ont été revendiquées par un mouvement lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) mais les deux attentats qui ont tué un total de 59 touristes étrangers en mars au musée du Bardo à Tunis et en juin dans un hôtel en bord de mer près de Sousse (centre-est) ont été revendiqués par le groupe Etat islamique (EI).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.