ALGÉRIE
10/08/2015 09h:50 CET | Actualisé 10/08/2015 09h:51 CET

Syrie: le défenseur de droits de l'Homme Mazen Darwich libéré

Défenseur des droits de l'Homme et directeur du Centre syrien pour les médias et la liberté d'expression, Mazen Darwich avait été arrêté avec deux de ses collègues le 16 février 2012 à Damas
AFP
Défenseur des droits de l'Homme et directeur du Centre syrien pour les médias et la liberté d'expression, Mazen Darwich avait été arrêté avec deux de ses collègues le 16 février 2012 à Damas

Le célèbre défenseur syrien des droits de l'Homme et critique du régime de Bachar al-Assad, Mazen Darwich, a été remis en liberté lundi après une détention de plus de trois ans dénoncée comme arbitraire, a affirmé à l'AFP son épouse, Yara Bader.

Il a été remis en liberté et le tribunal prononcera le verdict final le 21 août, a affirmé Mme Bader.

Défenseur des droits de l'Homme et directeur du Centre syrien pour les médias et la liberté d'expression, Mazen Darwich avait été arrêté avec deux de ses collègues, Hani Zaitani et Hussein Ghreir, le 16 février 2012 à Damas.

M. Darwich, 41 ans, a remporté le Prix Roland Berger pour la dignité humaine en 2011, le Prix Reporters sans frontières (RSF) en 2013 et Prix mondial de la liberté de la presse 2015 de l'Unesco.

Lui et ses deux camarades ont été accusés d'avoir fait l'apologie du terrorisme en vertu d'une loi antiterroriste controversée.

Dans un communiqué dont l'AFP a obtenu une copie, Mme Bader explique que son époux a bénéficié le 19 juillet d'une amnistie du président Assad à l'occasion de la fin du ramadan mais la libération a eu lieu avec 23 jours de retard. Ses deux collègues ont été libérés en vertu de cette même amnistie.

Les trois militants avaient changé de prison à plusieurs reprises et de nombreux appels avaient été lancés en faveur de leur libération.

Plus de 200.000 personnes sont détenues dans les prisons et centres de sécurité, précise l'Observatoire syrien pour les droits de l'Homme (OSDH).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.