MAROC
08/08/2015 10h:03 CET | Actualisé 27/08/2015 09h:58 CET

Élections des Chambres professionnelles: le PAM toujours en tête

Élections des Chambres professionnelles: le PAM toujours en tête
MAP
Élections des Chambres professionnelles: le PAM toujours en tête

POLITIQUE - Les résultats sont tombés. Le Parti authenticité et modernité (PAM) est arrivé en tête des élections des membres des chambres professionnelles, suivi du le Parti de l'istiqlal (PI) et du Rassemblement national des indépendants (RNI), indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Sur les 2.179 sièges en jeu, le parti présidé par Mustapha Bakkoury caracole en tête avec 408 sièges, soit 18,72%, dont 151 sièges dans les chambres de commerce, d'industrie et des services, 142 dans les chambres de l'agriculture, 101 dans les chambres de l'artisanat et 14 au niveau des chambres des pêches. Avec ce score, le PAM maintient sa position en tête de ces élections depuis 2009.

Quel est l’enjeu?

Les élections des Chambres professionnelles permettent de désigner les membres des conseils et des bureaux qui vont gérer les différentes Chambres professionnelles (agriculture; commerce, industrie et services; artisanat; pêche). Les élections des Chambres professionnelles vont permettre d’élire 20 députés de la Chambre des conseillers (deuxième chambre), au scrutin indirect, le 2 octobre. Il convient de faire la distinction entre les élections des Chambres professionnelles dont les résultats viennent de tomber et les élections professionnelles qui permettent d'élire les représentants des salariés.

Le Parti de l'Istiqlal, dirigé par le trublion maire de Fès, Hamid Chabat, arrive deuxième avec 351 sièges, soit 16,11%, dont 126 dans les chambres de l’agriculture, 124 dans les chambres de commerce, d'industrie et des services, 88 dans dans les chambres de l’artisanat et 13 dans les chambres des pêches.

Le Rassemblement national des indépendants (RNI) de Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères, arrive troisième avec 326 sièges (14,96 %), dont 112 au niveau des chambres de l'agriculture, 123 dans les chambres de commerce, d'industrie et des services, 73 au niveau des chambres de l'artisanat et 18 au niveau des chambres des pêches.

Les candidats sans appartenance politique montent en flèche

En s'accaparant 258 sièges, soit 11,84%, contre 216 en 2009, les candidats sans appartenance politique ont progressé de façon considérable, avec notamment 142 sièges dans les chambres de commerce, d'industrie et des services, 59 dans les chambres de l’artisanat, 48 dans les chambres des pêches et 9 dans les chambres de l’agriculture.

Le Mouvement populaire (MP) de Mohand Laenser occupe la cinquième place avec 202 sièges (9,27 %), dont 79 au niveau des chambres de l'agriculture, 62 dans les chambres de commerce, d'industrie et des services, 45 au niveau des chambres d'artisanat et 16 au niveau des chambres des pêches.

En passant de 81 à 196 sièges (8,99%), le Parti justice et développement (PJD) de Abdelilah Benkirane a connu une progression notable. Ses sièges se répartissent comme suit: 110 dans les chambres de commerce, d'industrie et des services, 60 dans les chambres de l’artisanat, 20 dans les chambres de l'agriculture et 6 dans les chambres des pêches.

Il est suivi de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) de Driss Lachgar avec 163 sièges, soit 7,48 %, dont 61 dans les chambres de commerce, d'industrie et des services, 50 au niveau des chambres de l'agriculture, 46 dans les chambres de l’artisanat et 6 au niveau des chambres des pêches.

Viennent ensuite l'Union constitutionnelle (UC) avec 110 sièges (5,05 %), le Parti du progrès et du socialisme (PPS) avec 108 sièges (4,96 %), le Front des forces démocratiques (FFD) avec 15 sièges (0,69 %), le Mouvement démocratique et social avec 11 sièges (0,50 %), le Parti de l'unité et de la démocratie avec 07 sièges (0,32 %), le Congrès national ittihadi avec 4 sièges (0,18 %), le Parti Al Ahd Addimocrati avec 3 sièges (0,14 %), le Parti de l'environnement et du développement durable avec 03 sièges (0,14 %), le Parti socialiste unifié avec 3 sièges (0,14 %), le Parti de la réforme et du développement avec 2 sièges (0,09 %) et le parti de la Renaissance, le Parti de l'action, le Parti démocratique national, le Parti du renouveau et de l'équité et le Parti Al Amal avec 01 siège chacun.

LIRE AUSSI: