MAROC
08/08/2015 08h:05 CET

L'Association Oujda Arts veut inscrire la culture raï au patrimoine mondial de l'UNESCO

L'Association Oujda Arts veut inscrire la culture raï au patrimoine mondial de l'UNESCO
FIRO 2015
L'Association Oujda Arts veut inscrire la culture raï au patrimoine mondial de l'UNESCO

MUSIQUE - L'Association Oujda Arts, organisatrice du Festival International du Raï d'Oujda (FIRO), a formulé une demande à l'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO) pour inscrire la culture raï sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité, a annoncé le président de l’association, Mohamed Amara.

"Cette année, nous avons voulu marquer le coup avec une demande à l'UNESCO pour inscrire la culture raï au patrimoine mondial de l'humanité et ce, après un colloque organisé, en février dernier à Oujda, sur la culture raï", a fait savoir M. Amara dans un entretien à la MAP, en marge de la 9ème édition du Festival, tout en formant le vœu que cette demande ait "une suite favorable".

Pour rappel, le raï, né en Algérie au début du 20ème siècle, s’est popularisé au Maroc dans la ville d'Oujda, du fait de sa proximité géographique avec la ville d’Oran et des multiples échanges entre les populations marocaines et algériennes. Oujda est depuis devenue le berceau du raï marocain.

Qu’est-ce que le patrimoine culturel immatériel?

Selon l’UNESCO, le patrimoine culturel immatériel comprend "les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel".

Pour pouvoir figurer sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, l’État demandeur doit notamment prouver que "l’élément contribuera à assurer la visibilité, la prise de conscience de l’importance du patrimoine culturel immatériel et favorisera le dialogue, reflétant ainsi la diversité culturelle du monde entier et témoignant de la créativité humaine".

6 éléments inscrits au Maroc

Au Maroc, en 2014, l’argan et les pratiques et savoir-faire liés à l’arganier ont été inscrits sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. La diète méditerranéenne, la fauconnerie, le festival des cerises de Sefrou, l’espace culturel de la place Jemaa el-Fna et le moussem de Tan-Tan figurent également sur cette liste.

LIRE AUSSI: