ALGÉRIE
07/08/2015 04h:47 CET

Attentat en Arabie Saoudite: l'Algérie condamne "vigoureusement", Daech revendique

AFP

L'Algérie a "vigoureusement" condamné l'attentat terroriste perpétré jeudi 06 août contre une mosquée des forces spéciales dans la province d'Assir en Arabie saoudite faisant plusieurs victimes, a rapporté l'APS.

"Nous condamnons vigoureusement l'attentat terroriste [perpétré hier] contre une mosquée des forces spéciales à Abha dans la province d'Assir en Arabie saoudite sœur, faisant plusieurs victimes parmi les éléments des forces de sécurité et les personnes travaillant sur les lieux", a déclaré jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères (MAE), Abdelaziz Benali Cherif, relayé par la même source.

"Nous présentons nos condoléances aux familles terrifiées par cet acte criminel et exprimons notre solidarité avec le gouvernement et le peuple saoudien contre le terrorisme abject et dépourvu de toutes valeurs humaines et religieuses qui ne cesse de profaner les mosquées et de tuer des innocents sans le moindre scrupule", a rajouté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Abdelaziz Benali Cherif a ensuite affirmé que l'Algérie, "qui a souffert des affres du terrorisme", appelle à mobiliser tous les moyens juridiques disponibles et à cordonner les efforts arabes, islamiques et internationaux pour faire barrage à ce phénomène étranger à notre religion et à nos valeurs".

Daech revendique

Un attenta revendiqué ce jeudi par le groupe terroriste Etat islamique (EI), qui a précisé dans un communiqué mis en ligne qu'un kamikaze avait fait détoner sa ceinture d'explosifs "tuant et blessant des dizaines" parmi les forces spéciales.

Le groupe terroriste a "promis aux tyrans de la Péninsule arabique" de nouvelles attaques "dans les prochains jours".

Cet attentat suicide a fait 15 morts dans une mosquée au QG des forces spéciales dans le sud du royaume, l'une des attaques les plus meurtrières contre la police depuis des années, a de son côté rapporté l'AFP.

L'attaque, survenue lors de la prière musulmane de midi dans la mosquée, a également fait neuf blessés dont trois grièvement atteints, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, qui avait communiqué 13 morts avant que le bilan ne s'aggrave.

Cet attentat est l'une des attaques les plus meurtrières ayant visé les forces de sécurité depuis la vague de violences ayant endeuillé le royaume entre 2003 et 2006, alors attribuées ou revendiquées par le réseau extrémiste Al-Qaïda.

Le 16 juillet, deux policiers ont été blessés dans un attentat suicide à la voiture piégée contre un point de contrôle à Ryad, revendiqué par l'EI.

Et en mai, la province orientale de l'Arabie saoudite a été secouée par deux attentats suicide contre des mosquées chiites ayant fait 25 morts. Ceux-ci ont été également revendiquées par l'EI pour qui les chiites sont des "hérétiques".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.