ALGÉRIE
07/08/2015 13h:59 CET | Actualisé 07/08/2015 14h:00 CET

10.000 interpellations en 5 mois en lien avec le trafic de drogue

Archives

Plus de 10.000 personnes ont été interpellées en cinq mois en Algérie dans des affaires en lien avec le trafic de drogue, a

annoncé vendredi l'Office national de la lutte contre la drogue et la toxicomanie.

"Les investigations menées par les services dans des affaires liées à la drogue ont abouti à l'interpellation de 10.653 personnes, dont 46 étrangers, durant les cinq premiers mois de l'année en cours pour des affaires liées à la drogues", a précisé l'Office dans un rapport cité par l'agence APS.

Sur ces interpellations, 944 trafiquants, de psychotropes en grande majorité, ont été arrêtés.

Le rapport ne précise pas le nombre de personnes visées par des procédures judiciaire en Algérie où le trafic et la consommation de drogue sont sévèrement réprimés.

Selon le même rapport, plus de 55 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant la même période, dont 64,68% "au niveau de la région Ouest du pays" frontalière avec le Maroc.

Des journaux algériens accusent souvent le voisin de l'ouest de vouloir inonder l'Algérie de cannabis dont il est producteur.

La presse marocaine accuse de son coté l'Algérie de vouloir favoriser le trafic de psychotropes au royaume.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.