MAGHREB
06/08/2015 13h:17 CET | Actualisé 06/08/2015 13h:25 CET

Tunisie: Des agents et des fonctionnaires de police observeront trois jours de sit-in

Tunisian police officers guard the Imperial Marhaba hotel during visit of top security officials of Britain, France, Germany and Belgium in Sousse, Tunisia, Monday, June 29, 2015. British Home Secretary Theresa May, French Interior Minister Bernard Cazeneuve, German Interior Minister Thomas de Maiziere and Belgian Interior Minister Jan Jambon joined their Tunisian counterpart on the beach in front of the Imperial Marhaba hotel in the Mediterranean resort of Sousse for the tribute Monday. (AP Pho
ASSOCIATED PRESS
Tunisian police officers guard the Imperial Marhaba hotel during visit of top security officials of Britain, France, Germany and Belgium in Sousse, Tunisia, Monday, June 29, 2015. British Home Secretary Theresa May, French Interior Minister Bernard Cazeneuve, German Interior Minister Thomas de Maiziere and Belgian Interior Minister Jan Jambon joined their Tunisian counterpart on the beach in front of the Imperial Marhaba hotel in the Mediterranean resort of Sousse for the tribute Monday. (AP Pho

Des sit-in seront observés les 10, 17 et 24 août par les agents de la garde nationale et les fonctionnaires de la direction générale des unités d’intervention, devant les sièges des gouvernorats tunisiens ainsi que le ministère de l’intérieur. C'est ce qu'ont annoncé jeudi des syndicats des forces de sécurité.

Le syndicat des fonctionnaires de la direction générale des unités d’intervention et le syndicat de la garde nationale évoquent aussi un mouvement de protestation national le 1er septembre 2015.

"Les protestataires revendiquent l’amélioration de leurs conditions sociales, matérielles et professionnelles dans le cadre d’un projet de réforme global", ont expliqué les porte-paroles des deux syndicats, Lassad Kchaou et Sami Guennaoui.

Selon eux, les mouvements de protestation viennent suite au blocage des négociations avec les autorités compétentes.

M. Kchaou a souligné la nécessité d’instaurer des critères garantir la rémunération des heures supplémentaires, d’examiner les dossiers d’assurance maladie et d’assurance vie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.