ALGÉRIE
05/08/2015 11h:28 CET | Actualisé 05/08/2015 11h:28 CET

Un jihadiste présumé de l'EI recherché par Madrid arrêté en Allemagne

AFP

Un jihadiste présumé membre de l'organisation Etat islamique a été arrêté mardi près de Stuttgart par la police allemande, après avoir échappé à un coup de filet en Espagne en juillet, ont annoncé mercredi les autorités espagnoles et allemandes.

Ce Marocain de 21 ans résident en Espagne était très actif sur les réseaux sociaux, jouant un rôle de recruteur en vantant les avantages de se joindre à l'armée des combattants de l'organisation jihadiste, a indiqué mercredi le ministère de l'Intérieur espagnol dans un communiqué.

Le jeune homme a été arrêté dans un foyer de demandeurs d'asile de Ludwigsburg, une ville proche de Stuttgart (sud-ouest), où il se faisait passer pour un réfugié, sous une fausse identité, selon un communiqué conjoint du Procureur général de Stuttgart et de la police du Bade-Wurtemberg.

Début juillet il avait manifesté l'intention d'aller combattre en Syrie avec l'Etat islamique, invitant ceux qui le suivent sur les réseaux sociaux à se joindre à lui.

Le jihadiste faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen émis par la justice espagnole. Il devait être présenté mercredi à un juge allemand.

Selon la police allemande, il avait également manifesté son intention de commettre un attentat en Espagne ou contre des représentations espagnoles à l'étranger.

En juillet, il avait échappé à un coup de filet policier sur l'île espagnole de Lanzarote, dans l'archipel des Canaries, au large de l'Afrique, où une femme avait été arrêtée, soupçonnée de recruter des jeunes filles et des adolescentes pour les envoyer en Syrie.

Une centaine d'Espagnols --116 au 5 juillet selon les autorités-- ont rejoint les rangs de groupes jihadistes en Irak ou en Syrie, chiffre relativement faible par rapport aux centaines de Français, Britanniques ou Allemands qui sont partis dans ces pays.

Les autorités craignent par ailleurs des attentats en Espagne de personnes radicalisées, qui ne sont pas parties combattre à l'étranger.

Depuis le 26 juin, le pays est en état d'alerte antiterroriste de niveau 4 sur 5, un niveau jamais atteint depuis les attentats du 11 mars 2004, ayant fait 191 morts et 2.000 blessés à Madrid.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.