MAROC
04/08/2015 12h:34 CET | Actualisé 04/08/2015 12h:34 CET

L'UNICEF plaide pour le droit des femmes à allaiter sur leur lieu de travail

Daniel Peinado/Flickr

MATERNITÉ - Cette année, la semaine mondiale de l’allaitement, qui se déroule du 1er au 7 août, est célébrée sous le thème de "l’allaitement au travail". A cette occasion, l’UNICEF a tenu à sensibiliser la communauté mondiale, dont le Maroc, sur cette pratique naturelle en appelant à favoriser le droit de la femme à allaiter dans le milieu du travail.

"L’allaitement au sein est une des façons les plus efficaces et économiques pour stimuler la santé des enfants. La Semaine mondiale de l’allaitement maternel 2015 vise à soutenir les femmes pour qu’elles puissent travailler tout en allaitant et en élevant leurs enfants", peut-on lire sur la page Facebook de l’UNICEF.

Selon l’UNICEF, l’allaitement maternel n’est pas encore totalement adopté puisque seulement 38% des enfants dans le monde sont allaités au sein pendant leurs six premiers mois. Au Maroc, les chiffres sont plus faibles puisque seulement 27,8% des femmes allaitent leurs enfants au sein.

Pourtant, cette pratique est lourdement recommandée par les spécialistes qui estiment qu'elle a un impact profond sur la survie, la santé, la nutrition et le développement de l'enfant. L'allaitement maternel diminue aussi le risque de futurs problèmes chroniques comme l'obésité, le cholestérol élevé, l'hypertension artérielle, le diabète, l'asthme et les leucémies infantiles.

"Malgré les données produites par les différentes recherches au niveau international prouvant l'intérêt de l'allaitement maternel exclusif pour la santé de l'enfant, cette pratique naturelle et protectrice n'est pas encore totalement adoptée", indique l'UNICEF dans un communiqué parvenu à la MAP.

Ce que dit la loi

Selon l'article 161 du Code de travail marocain, pendant une période de douze mois courant à compter de la date de la reprise du travail après l’accouchement, la mère salariée a droit quotidiennement, pour allaiter son enfant, durant les heures de travail, à un repos spécial, rémunéré comme temps de travail, d’une demi-heure le matin et d’une demi-heure l’après-midi. Cette heure est indépendante des périodes de repos appliquées à l’entreprise. La mère salariée peut, en accord avec son employeur, bénéficier de l’heure réservée à l’allaitement à tout moment pendant les jours de travail.

Aussi, selon l'article 162, lorsqu'une entreprise occupe au moins cinquante salariées âgées de plus de seize ans, une chambre spéciale d'allaitement, ou à proximité immédiate de l'entreprise, doit être prévue par l'employeur.

LIRE AUSSI :