MAGHREB
04/08/2015 07h:27 CET | Actualisé 04/08/2015 07h:32 CET

Tunisie: L'Assemblée condamne la mort du bébé palestinien brûlé vif par des colons sionistes

Tunisian parliament members gather during the inaugural session of the newly elected Tunisian parliament in Tunis, Tuesday, Dec. 2, 2014. This is the first national assembly meeting since the October 2014 legislative elections that resulted in a victory for opposition secular parties. (AP Photo/Hassene Dridi)
ASSOCIATED PRESS
Tunisian parliament members gather during the inaugural session of the newly elected Tunisian parliament in Tunis, Tuesday, Dec. 2, 2014. This is the first national assembly meeting since the October 2014 legislative elections that resulted in a victory for opposition secular parties. (AP Photo/Hassene Dridi)

L'Assemblée des représentants du peuple (ARP) a condamné "le crime odieux" d'un bébé palestinien, brûlé vif vendredi dans l'incendie criminel de la maison de sa famille dans le village de Douma en Cisjordanie.

"Ce crime ignoble et terroriste intervient alors que se poursuivent les violations sionistes de la mosquée Al-Aqsa, dans la continuité de la politique terroriste menée par l'occupant sioniste à l'encontre du peuple palestinien", a dénoncé l'Assemblée, dans un communiqué publié lundi.

L'Assemblée de Représentant du Peuple tient "l'entité sioniste raciste pour responsable de ces agressions barbares", appelant le gouvernement tunisien "à contribuer de manière significative à l'effort international de lutte contre le sionisme et sa politique agressive contre les palestiniens".

Elle a lancé, d'autre part, un appel aux "à condamner ces crimes racistes et à être solidaire avec le peuple palestinien".

Les services de sécurité israéliens ont annoncé avoir arrêté lundi un chef de file juif extrémiste, Meïr Ettinger, premier individu arrêté après l'incendie criminel qui a coûté vendredi la vie à un bébé palestinien en Cisjordanie occupée.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.