ALGÉRIE
03/08/2015 05h:48 CET | Actualisé 03/08/2015 05h:51 CET

Rapport américain sur la traite des personnes: les observations erronées sur l'Algérie, un "non évènement", selon le MAE

Archives

Le ministère des affaires étrangères (MAE) est de plus en plus contrarié par les rapports du département d'Etat américain sur la question des droits de l'Homme en Algérie. Le dernier rapport en date relatif à la traite des personnes en 2015 ne fait pas exception.

Classant l'Algérie à la traîne, ce rapport est tout simplement qualifié de "non événement" par le ministère des Affaires Etrangères (MAE).

LIRE AUSSI: Washington épingle l'Algérie dans son rapport sur la traite des êtres humains

La publication du rapport 2015 du département d'Etat américain sur la traite des personnes, rendu public le 27 juillet dernier, et qui "comporte des observations erronées" sur l'Algérie, est un "non évènement", a déclaré dimanche le porte-parole du ministère des Affaires étrangères (MAE), Abdelaziz Benali Chérif.

Le porte-parole du MAE a déclaré à l'gence de presse algérienne que la publication de ce rapport est un "non événement" et que "les allégations qui y sont énoncées de manière mécanique et répétitive, ignorent les valeurs du peuple algérien ainsi que les engagements assumées de bonne foi par toutes les autorités nationales compétentes".

"En conséquence, il s'agit là d'un exercice routinier qui ne saurait porter préjudice ni à l'image de l'Algérie sur la scène internationale, ni à la qualité du dialogue entre l'Algérie et les Etats-Unis", a-t-il souligné.

Le porte-parole précise, toutefois, que les autorités algériennes "ont exprimé à la partie américaine leur position par les voix diplomatiques appropriées".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.