ALGÉRIE
03/08/2015 12h:22 CET | Actualisé 03/08/2015 12h:26 CET

Féminisme, égalité... pour ces rappeuses arabes, le hip hop est une forme d'activisme

TO GO WITH AFP STORY LIFESTYLE-ISRAEL-PALESTINIAN-ARAB-ENTERTAINMENT-MUSICArab Israeli youths Amani Tatour (R) and Mai Dmar(L) sing the rap duo 'Damar' (Arabic for destruction) in a studio in the city of Nazareth, northern Israel, on October 27, 2011.   Mai and Amane, Arab Israeli teenagers living in Nazareth, are happy to leave talk about boys and make-up to their peers. They have a political message and they're telling it through rap music. AFP PHOTO/AHMAD GHARABLI (Photo credit should read AH
AHMAD GHARABLI via Getty Images
TO GO WITH AFP STORY LIFESTYLE-ISRAEL-PALESTINIAN-ARAB-ENTERTAINMENT-MUSICArab Israeli youths Amani Tatour (R) and Mai Dmar(L) sing the rap duo 'Damar' (Arabic for destruction) in a studio in the city of Nazareth, northern Israel, on October 27, 2011. Mai and Amane, Arab Israeli teenagers living in Nazareth, are happy to leave talk about boys and make-up to their peers. They have a political message and they're telling it through rap music. AFP PHOTO/AHMAD GHARABLI (Photo credit should read AH

Le rap n'est peut-être pas une nouveauté dans le monde arabe, mais cette forme de musique qu'ont rendue célèbre les artistes afro-américains devient inhabituelle quand elle est chantée par des rappeuses arabes.

Durant les dernières années, de nombreuses chanteuses de rap arabes ont essayé l'expérience et ont même filmé des vidéo-clips. Leurs textes abordent les thèmes d'importance pour les femmes dans le monde arabe, dont l'égalité, le harcèlement sexuel, le mariage précoce ainsi que la violence faites aux femmes.

Soska - Egypte


Le voile que porte Soska ne l'a pas empêchée de chanter du rap ou de filmer un clip dans lequel elle exécute les fameux gestes de la main pour lesquels sont connus les rappeurs.

Mai Mandour - Arabie Saoudite


Elle vit en Egypte, et elle n'est pas la première rappeuse saoudienne, car d'autres l'ont précédé sur Youtube, mais Mai Mandour est la première à avoir participé à l'émission "Arab Idol" en 2012 pour montrer son talent.

Soultana - Maroc


La chanteuse de rap "Soultana", de son vrai prénom Yousra, a débuté sa carrière il y a 10 ans avec le groupe "Tigresse Flow", composé de quatre filles. Elle a ensuite entamé une carrière solo et a enregistré plusieurs chansons.

Malikah - Liban


Les textes de Malikah parlent de la guerre au Liban, de la politique, du port d'armes. Elle a collaboré avec le rappeur égyptien Rami Issam, célèbre pour ses chansons opposées au système politique en Egypte et ses paroles virulentes. Ils ont filmé ensemble un clip vidéo contre le harcèlement sexuel.

Shadia Mansour - Palestine


Cette palestinienne a consacré son talent pour raconter la souffrance de son peuple et donner une voix, à son combat, en anglais, pour parler à un public occidental.

Malgré les multiples tentatives du rap féminin arabe, l'expérience reste limitée aux vidéos sur Youtube et à quelques concerts, sans produire de véritables albums pour le moment.

Cet article, traduit de l'arabe, a d'abord été publié sur HuffPost Arabi.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.